Russafrik
POLITIQUE

Le Soudan met à la porte 15 diplomates émiratis

Image 1 Image 2

Le Soudan met à la porte 15 diplomates émiratis 

Le Soudan a déclaré personae non grata 15 diplomates des Émirats arabes unis qui doivent quitter le pays sous 48 heures.

Quinze diplomates des Émirats arabes unis devrons quitter le Soudan sous 48 heures; a annoncé le ministère soudanais des Affaires étrangères, cité par l’agence de presse SUNA.

Le ministère a convoqué la chargée d’affaires émiratie Badriya Abdullah al-Shehhi pour l’informer que 15 diplomates de son pays avaient été déclarés personae non gratae, précise SUNA.

Ces personnes devront quitter le Soudan sous 48 heures.

Les autorités soudanaises n’ont pas expliqué leur décision.
Livraisons secrètes d’armes?
Le 10 août, le journal américain The Wall Street Journal a déclaré que les Émirats arabes unis fournissaient secrètement des armes et des munitions aux forces de réaction rapide qui s’opposent aux forces gouvernementales au Soudan.

Selon le journal, le 2 juin, des employés de l’aéroport de la capitale ougandaise ont trouvé “des dizaines de conteneurs en plastique vert remplis de munitions et de fusils” dans la soute d’un avion en provenance des Émirats arabes unis, au lieu de l’aide humanitaire déclarée. Le Wall Street Journal a affirmé que la cargaison était destinée aux forces spéciales soudanaises. Le ministère émirati des Affaires étrangères a démenti cette information.

Situation au Soudan

La situation s’est aggravée en avril au Soudan suite aux désaccords entre le commandant de l’armée soudanaise, le président du Conseil souverain, Abdel Fattah al-Bourhane, et le chef des forces spéciales, Mohamed Hamdane Dagalo. Les principales contradictions entre eux portent sur le calendrier et les méthodes de formation d’une force armée unifiée, ainsi que sur la question de savoir qui devrait devenir le commandant en chef de l’armée: un militaire professionnel, comme le préconise M. Bourhane, ou un Président civil élu, comme le souligne M. Dagalo.

Le 15 avril, des affrontements ont éclaté entre deux structures à proximité de la base militaire de Merov et dans la capitale. Le conflit a fait des milliers de morts et des dizaines de milliers de blessés

Image 1 Image 2

EN RELATION

La Russie intercepte des missiles américains HARM en Ukraine

LA REDACTION

Voici ce que risque l’Afrique si l’accord céréalier n’est pas prolongé

APRÈS LA GUERRE DE L’OTAN CONTRE LA RUSSIE VIA L’UKRAINE, LE BLOC AMERICANO-OCCIDENTAL PRÉPARE LA GUERRE CONTRE LA CHINE

COMMENTER