Russafrik
ECONOMIE

Officiel : la Russie devient le premier fournisseur de pétrole de l’Inde

Image 1 Image 2

Officiel : la Russie devient le premier fournisseur de pétrole de l’Inde


Devançant l’Arabie saoudite et l’Irak, acteurs traditionnellement dominants, la Russie est devenue le premier fournisseur de pétrole de l’Inde en octobre. Pour New Delhi, ces importations font partie de la stratégie de gestion de l’inflation.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

En octobre, la Russie a livré à l’Inde 946.000 barils de pétrole brut par jour, soit le plus haut niveau jamais enregistré en un mois, indique Vortexa, agence spécialisée dans le secteur énergétique, citée par le quotidien indien Economic Times. La part de la Russie dans les importations de pétrole de l’Inde atteint 22%, contre 20% en provenance de l’Irak et 16% de l’Arabie Saoudite. Pour la première fois, l’Inde a importé par la voie maritime plus de pétrole russe que l’UE.

“Des scrupules”
Actuellement, le plus gros acheteur de pétrole russe reste la Chine et l’Inde occupe la deuxième place, les deux pays profitant des prix réduits. Dans le cadre des sanctions imposées à Moscou à la suite du déclenchement du conflit en Ukraine, les États-Unis et l’UE veulent restreindre le commerce russe de pétrole et de gaz.

L’Inde n’a pas de “scrupules” à importer du pétrole russe, a déclaré le 31 octobre le ministre indien du Pétrole et du Gaz, Hardeep Singh Puri, dans une interview à CNN, mais le pays a un “devoir moral envers les consommateurs”.
« Nous avons 1,3 milliard d’habitants et nous sommes obligés de veiller à ce qu’ils soient approvisionnés en énergie, soit pétrole, soit diésel », a-t-il fait savoir.

Alors que l’Union européenne s’apprête à imposer le plafonnement des prix et un embargo sur le commerce maritime du pétrole brut russe dès le 5 décembre, Shri Vinay Kwatra, vice-ministre indien des Affaires étrangères, avait précédemment rappelé que l’Inde ne faisait pas partie du G7 et cherchait des moyens pour assurer sa sécurité énergétique. De plus, pour la ministre des Finances Nirmala Sitharaman, les importations de pétrole russe continuent de faire partie de la stratégie de gestion de l’inflation.

Auparavant, des experts interrogés par l’Economic Times avaient affirmé que la part de la Russie sur le marché indien du pétrole brut continuerait de croître au cours du trimestre en cours.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Enjeux climatiques en Afrique : Les pays pollueurs ne voient que leur intérêt

Pénurie d’essence en France : Les députés de l’opposition taclent violemment Emmanuel Macron

LA REDACTION

La fin annoncée du franc CFA en Afrique de l’Ouest: Le Franc CFA doit CFACER

COMMENTER