Russafrik
ECONOMIE

Russie : voici les ressources naturelles les plus importantes du pays

Image 1 Image 2

Russie : voici les ressources naturelles les plus importantes du pays

La Russie est considérée comme le pays ayant les ressources naturelles les plus abondantes. En raison de la superficie de son territoire et sa localisation, le pays peut compter sur ces richesses pour baser son économie.

Plus de 20% des ressources naturelles mondiales se concentrent en Russie. Une richesse exceptionnelle dont le pays se sert pour placer son industrie au plus haut dans de nombreux secteurs. Les sous-sols russes sont d’ailleurs au centre de son économie : 95,7% de la richesse nationale nette russe émane de ses richesses naturelles.

GAZ NATUREL

La Russie possède 32% des ressources mondiales de gaz naturel. Les principaux sites contenant du gaz naturel sont situés en Sibérie (dans dix régions) mais il existe aussi cinq régions du côté européen de la Russie participant à cet approvisionnement. C’est le maillon fort d’un secteur très important en Russie : cela représente 27% du produit intérieur brut.

PÉTROLE

En matière de pétrole, la Russie se classe troisième producteur (12,4%) mondial et deuxième exportateur mondial. Les réserves semblent importantes, mais l’or noir pose un problème en Russie : la production pétrolière russe provient de deux régions : la Sibérie occidentale (69%) et Volga-Oural (26%). Ces réserves sont largement entamées. Les autres gisements se situent en Sibérie orientale, en Extrême-Orient et à Timan-Pechora. Mais les conditions de production y sont plus difficiles et plus coûteuses.

CHARBON

Dernière source d’énergie fossile majeure, le charbon est présent en quantité dans les sous-sols russes. On compte notamment 22 bassins houillers russes. Avec 12,5% des réserves mondiales, la Russie possède les troisièmes réserves mondiales.

URANIUM

La Russie possède le deuxième réservoir exploitable d’uranium mondial avec 9,5% de total (derrière l’Australie). Bénéficiant de sa situation géographique et de la dépendance européenne au nucléaire, la Russie se place donc en plaque tournante de l’économie énergétique européenne. La France, par exemple, n’a pas cessé d’importer de l’uranium russe pendant la guerre en Ukraine. Pire encore, Greenpeace explique que les imports ont triplé depuis 2022.

OR

En 2005, la Russie a été estimé comme le pays le plus riche en matière de réserves d’or. Depuis, sa production de ce métal précieux n’a cessé d’augmenter : selon le Wold Gold Council, la Russie est aujourd’hui le deuxième producteur d’or, avec 324,7 tonnes en 2023. Une production qui devrait encore grimper (de 4% par an) jusqu’en 2026.

LES AUTRES MÉTAUX

Dans de nombreux secteurs, les métaux jouent un rôle important. Le nickel, dont les Russes produisent 9,2% du total mondial, est par exemple essentiel aux batteries des voitures électriques, en plein essor. Ce n’est pas le seul métal dont la Russie regorge : le titane (13% des parts mondiales), le platine (10,5%), l’aluminium (5,4%), le cuivre (4%) ou encore le cobalt (4,4%).

BOIS

Avec une ressource forêstière sans commune mesure (plus de 800 millions d’hectares), la Russie se place deuxième des pays producteurs de bois dans le monde, avec plus de 214 millions de mètres cubes produits par an.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Crise Wagner : le plan machiavélique de l’occident mis à nue ; le forum Russie- Afrique aura bien lieu

Corée du Sud: Les salariés de Samsung en grève pour des augmentations de salaire et de meilleures conditions de travail

LA REDACTION

BRICS : L’Iran augmente ses échanges de 14% avec l’organisation ; les détails

LA REDACTION

COMMENTER