12 C
Moscou
5 juin 2023
Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Ankara mécontent suite à une réception en l’honneur de membres du PKK en France

Ankara mécontent suite à une réception en l’honneur de membres du PKK en France

L’ambassadeur de France à Ankara a été convoqué au ministère turc des Affaires étrangères pour avoir récompensé des membres du Parti des travailleurs du Kurdistan au Sénat français.

Le ministère turc des Affaires étrangères a convoqué ce lundi 27 mars l’ambassadeur de France à Ankara, Hervé Magro, à cause d’une réception organisée par le Sénat français en l’honneur des membres du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), interdit en Turquie, et des Unités kurdes de protection du peuple (YPG), a appris Sputnik de sources diplomatiques turques.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

“La Turquie a attiré l’attention de l’ambassadeur français sur les attaques des membres du PKK et de leurs affiliés YPG/YPJ,ainsi que des Forces démocratiques syriennes (FDS) contre la Turquie et le peuple syrien ainsi que sur le caractère séparatiste et déstabilisateur de ces organisations”, indiquent les sources.

La Turquie, y compris par l’intermédiaire de son ambassade en France, a appelé Paris “à ne pas donner la priorité aux efforts de légitimation internationale du PKK”, mais à se concentrer sur le maintien de la sécurité des frontières de la Turquie et de la Syrie, ainsi qu’à faire preuve de solidarité en tant qu’allié.
Une réception en l’honneur du PKK, des Unités de protection du peuple (YPG) et des Unités de protection de la femme (YPJ), s’est tenue le 25 mars au Sénat français. Les invités se sont vus remettre des médailles honorifiques.
Le PKK considéré comme terroriste par la Turquie

La Turquie qualifie les YPG, branche militaire du Parti de l’union démocratique (PYD) kurde syrien de groupe “terroriste” en raison de ses liens avec le PKK, considéré lui aussi comme “terroriste” et interdit dans le pays.
Le conflit armé avec le Parti des travailleurs du Kurdistan a commencé en Turquie en 1984 et a repris en 2015. Les forces armées turques mènent des opérations aériennes et terrestres contre les bases du PKK situées dans le nord de l’Irak.
La présence militaire turque au nord-est de Mossoul a longtemps été une source de controverse entre Bagdad et Ankara. La Turquie justifie sa présence militaire comme une nécessité pour combattre le PKK qui est réprimée en Turquie.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Related posts

Guerre en Ukraine : le Japon souhaite aider malgré lui les pays défavorables aux sanctions antirusses

LA REDACTION

L’Ukraine dit avoir perdu 13.000 militaires depuis le début de la guerre avec la Russie

LA REDACTION

Officiel : Une frégate russe arrive au Cap pour des manœuvres avec la Chine et l’Afrique du Sud

LA REDACTION

Laisser un commentaire