Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Attentat contre la Maison russe à Bangui : des employés de DHL arrêtés

Image 1 Image 2

Attentat contre la Maison russe à Bangui : des employés de DHL arrêtés


Après un attentat survenu le 16 décembre contre le chef de la Maison russe, sérieusement blessé par l’explosion d’un colis piégé, des employés de DHL ont été arrêtés, a confié une source de police à Sputnik. Les interrogatoires sont en cours.

Des employés du service DHL ont été arrêtés en Centrafrique dans le cadre de l’enquête sur l’explosion d’un colis dans la Maison russe, comme l’a déclaré à Sputnik une source de police.
Les forces de l’ordre vérifient si le colis envoyé provenait réellement du Togo et si la société de logistique aurait pu falsifier l’adresse d’expédition.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

En outre, la police de la République centrafricaine a l’intention de s’adresser à Interpol pour tenter d’identifier la personne qui a envoyé l’explosif au chef de la Maison russe, a précisé la source.

Pour l’instant, deux employés de DHL, le directeur général adjoint et le responsable des opérations qui a récupéré le colis à l’aéroport, sont interrogés. Cependant, les policiers n’ont pas encore pu interroger la directrice générale de la société, qui est de nationalité camerounaise. Selon l’interlocuteur, elle s’est envolée pour Douala, ville du Cameroun, le jour même de l’arrivée du colis. Elle n’est pas encore revenue.
La source a indiqué que les personnes arrêtées ont confié ne pas avoir “un appareil sur elles pour déterminer si le colis contient un engin explosif, elles n’ont aucun moyen de le détecter”.

Un responsable russe visé par un attentat
Le 16 décembre, le chef de la Maison russe, Dmitri Sytyi, a été sérieusement blessé par l’explosion d’un colis piégé qu’il venait de recevoir via le service DHL.
Auparavant, ce responsable russe avait déjà reçu des lettres de menaces en provenance de l’étranger lui promettant des représailles si la Russie ne quittait pas le pays, a indiqué la Communauté des officiers pour la sécurité internationale (COSI).

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Explosion des Nord Stream : la Suède garde secrets les détails de son enquête

LA REDACTION

 Envoi de troupes en Ukraine : Quand Emmanuel Macron décide de se tirer une balle dans le pied 

LA REDACTION

Opération militaire russe : Voici ce que l’Ukraine a perdu en 24 heures

LA REDACTION

COMMENTER