Russafrik
Politics

Azerbaïdjan : Le pays met à la porte deux diplomates français, la politique de Macron fortement décriée

Image 1 Image 2

Azerbaïdjan : Le pays met à la porte deux diplomates français, la politique de Macron fortement décriée

Après l’expulsion de l’ambassadeur français au Niger et de quelques diplomates, c’est au tour de l’Azerbaïdjan de renvoyer deux représentants français. En effet, Bakou a confirmé l’information selon laquelle ces deux diplomates disposeraient de 48 heures pour quitter le pays. La raison ? Des activités menées, qui sont jugées incompatibles avec leur statut.

Ce 26 décembre, Bakou a informé Paris de l’expulsion de deux de ses représentants, arguant que ces derniers menaient des activités incompatibles avec leur statut. Une décision qui intervient dans un contexte un peu particulier, alors que Paris a officiellement soutenu l’Arménie dans la guerre qui la lie à l’Azerbaïdjan, dans le Haut-Karabakh.

Depuis quelques semaines, Bakou accuse la France de tentatives de déstabilisation dans la région du Caucase. Au mois de novembre dernier, Ilham Aliev, président azerbaïdjanais, avait même accusé Paris de favoriser la guerre, après que la France ait confirmé fournir des armes à l’Arménie.

Vives tensions entre Bakou et Paris

Pour rappel, Arménie et Azerbaïdjan entretiennent des relations complexes, notamment à cause du statut du Haut-Karabakh. Cette région séparatiste a récemment été reprise par Bakou. Une zone à forte tension, où des combats ont eu lieu par trois fois déjà (1988, 1994 et 2020).

Anne Boillon, ambassadrice de France en Azerbaïdjan, a ainsi été convoquée au ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères. Une réunion au cours de laquelle celle-ci a reçu une notification de la part des autorités azéries, afin de réclamer le départ de deux employés de l’ambassade de France, à cause de missions menées qui sont jugées comme étant incompatibles avec le statut diplomatique qu’ils détiennent.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Grosses révélations : L’Ukraine formerait ses cellules clandestines de sabotage en Russie depuis 2015

LA REDACTION

L’Ukraine convoque l’envoyé du Vatican après les propos du pape invitant Kiev à «hisser le drapeau blanc»

LA REDACTION

Espionnage en Chine : la Grande Bretagne indexée dans une nouvelle affaire

LA REDACTION

COMMENTER