Russafrik
A LA UNE RUSSIE-AFRIQUE

BRICS : la Russie et ce pays africain veulent accroître leur coopération

Image 1 Image 2

BRICS : la Russie et ce pays africain veulent accroître leur coopération


En janvier 2024, lors du sommet de Johannesburg, le bloc des BRICS, initialement composé du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud, a annoncé l’élargissement de son membership.

Six nouveaux pays, dont l’Éthiopie, l’Argentine, l’Égypte, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et l’Iran, ont été intégrés, portant le groupe à onze nations. Cyril Ramaphosa, président sud-africain, a souligné que cette expansion, effective dès le 1er janvier 2024, marque le début d’un nouveau chapitre pour les BRICS, visant à renforcer leur influence mondiale.

Dans ce contexte, la réunion des chefs de la diplomatie des BRICS qui s’est tenue les 10 et 11 juin à Nijni Novgorod prend une dimension particulière, marquant la première rencontre depuis cet élargissement. C’est lors de cet événement que le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, et son homologue éthiopien, Taye Atske Selassie, ont approfondi les discussions sur la coopération bilatérale, témoignant de la volonté de Moscou et d’Addis-Abeba de renforcer leur partenariat stratégique.

Selon le communiqué publié par l’agence diplomatique russe, les discussions ont porté sur divers aspects de la coopération, incluant le commerce, la science, la technique et l’humanitaire. Les deux nations ont également affirmé leur engagement à coordonner étroitement leurs positions au sein des Nations unies et des BRICS, notamment dans le cadre de la présidence russe de l’Union. Cette interaction souligne l’importance stratégique de l’Éthiopie dans les relations internationales et son rôle en tant que nouveau membre influent des BRICS.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Qu’est-ce que SIMB Emile Parfait est allé faire en Russie ?

L’équipe de rédaction

Diplomatie : inauguration du tout premier centre linguistique russe en Afrique

LA REDACTION

Officiel : la Russie veut livrer au Nigeria et au Kenya ses engrais coincés en Lettonie

LA REDACTION

COMMENTER