Russafrik
Politics

En Pologne, un scandale de faux diplômes éclabousse la classe politique

Image 1 Image 2

En Pologne, un scandale de faux diplômes éclabousse la classe politique

En Pologne, des faux diplômes délivrés à des personnalités politiques du pays par une université fait scandale. C’est même considéré comme le plus gros scandale de l’histoire de l’éducation nationale du pays.

Cette université privée de Pologne propose des formations pour obtenir un diplôme MBA, c’est-à-dire un Master of Business Administration. Il a le même nom en français, mais on pourrait le traduire par « maîtrise en administration des affaires », un diplôme pour se former à la gestion d’entreprise.

Ces diplômes ont été délivrés dans des conditions douteuses et notamment à des personnalités politiques du parti Droit et Justice, la formation populiste au gouvernement durant les huit dernières années. Mais aussi à des membres de la coalition du nouveau gouvernement.

Comme par hasard, le PiS, parti Droit et Justice, quand il était au pouvoir, a changé les règles pour accéder aux postes élevées dans les entreprises publiques. Avant, il fallait passer un concours réputé comme étant assez compliqué. Avec la nouvelle règle, un simple MBA suffisait pour occuper des postes de surveillance dans des entreprises publiques dans l’énergie, l’armement, la chimie. Près de cinquante personnes proches du parti Droit et Justice se sont ainsi retrouvées catapultées à de hauts postes à responsabilités une fois le diplôme en poche.

Faux diplômes, pots-de-vin et détournements de fonds

Pour les enquêteurs, ces documents sont des faux. L’université donne ce diplôme en un seul semestre après un examen très léger avec un questionnaire à choix multiple de trente questions.

Et les cours, de mauvaise qualité, selon les témoignages dans les médias polonais, sont donnés à distance. Mais ça, ce n’est que la face visible de l’iceberg. Parce que les enquêteurs ont aussi des preuves que les responsables de l’université ont accepté des pots-de-vin contre des diplômes de la part de personnalités politiques.

Image 1 Image 2

EN RELATION

France : Poutine répond personnellement à Macron et avertit

LA REDACTION

Chine : la Chine mène des manœuvres militaires près de Taïwan

LA REDACTION

Les réactions de Zelensky dépendent de « ce qu’il boit ou de ce qu’il fume », a déclaré Sergueï Lavrov

LA REDACTION

COMMENTER