Russafrik
POLITIQUE

Guerre en Ukraine : Suite à la destruction du pont de Crimée, Vladimir Poutine convoque d’urgence un conseil de sécurité ce lundi

Image 1 Image 2

Guerre en Ukraine : Suite à la destruction du pont de Crimée, Vladimir Poutine convoque d’urgence un conseil de sécurité ce lundi

 Ce lundi 10 octobre 2022, le chef du kremlin, le  président russe Vladimir Poutine a réuni  son conseil de sécurité après avoir accusé Kiev d’avoir commis un « acte terroriste » en organisant l’explosion qui a partiellement détruit samedi le pont de Crimée reliant la Russie à la péninsule annexée.

 « Les auteurs, les exécutants et les commanditaires sont les services secrets ukrainiens », avait résumé dimanche Vladimir Poutine à l’issue d’une réunion avec le chef du Comité d’enquête russe, selon une vidéo diffusée par le Kremlin. « Il ne fait aucun doute qu’il s’agit d’un acte terroriste visant à détruire une infrastructure civile russe d’importance critique », a-t-il ajouté.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégramme

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Ce conseil de sécurité, qui rassemble les principaux ministres, responsables politiques et représentants des services de sécurité et de l’armée russes. Il est organisé dans un contexte qui est également marqué par le recul des troupes russes sur le terrain.

L’Ukraine n’a pas confirmé son implication dans l’explosion du pont de Crimée

Kiev n’a ni confirmé ni démenti son implication. Le président Volodymyr Zelensky s’est contenté d’ironiser dans une vidéo sur le temps « nuageux » samedi en Crimée (allusion probable à la fumée de l’incendie) « bien qu’il y faisait également chaud ».

Il a promis dans la même vidéo une Crimée « sans occupants », l’Ukraine, soutenue en cela par l’immense majorité de la communauté internationale et les Nations unies, n’ayant jamais accepté l’annexion en 2014 par Moscou de la péninsule.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

 Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Royaume-Uni : le projet de «loi Rwanda» divise le camp des conservateurs

LA REDACTION

Quisquam et obcaecati harum consequatur quod nulla repellendus

Rédacteur

Voici comment les ingénieurs russes et chinois tiennent en échec les sanctions occidentales

LA REDACTION

COMMENTER