Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Hunter Biden : Le fils du président américain pourrait prend 17 ans de prison ; les détails

Image 1 Image 2

Hunter Biden : Le fils du président américain pourrait prend 17 ans de prison ; les détails

Hunter Biden pourrait encourir 17 ans de prison. C’est la deuxième inculpation du fils du Président américain. Durant sa vie, l’homme d’affaires a été mêlé à différents scandales, allant de la consommation de drogues et fausses déclarations jusqu’à son implication dans le financement de laboratoires biologiques en Ukraine.

L’homme d’affaires américain Hunter Biden apparaît pour la deuxième fois dans le viseur de la justice américaine. Le 7 décembre, il a été inculpé de fraude fiscale par la justice fédérale.

Hunter Biden, 53 ans, “a été impliqué dans un stratagème pour ne pas payer au moins 1,4 million de dollars lors de ses déclarations d’impôts fédéraux” dus pour la période allant de 2016 à 2019, selon le procureur spécial chargé de l’enquête. Au total, l’homme fait face à neuf chefs d’accusation.

Il “a dépensé des millions de dollars dans un style de vie extravagant au lieu de payer ses impôts”, selon l’acte d’accusation. L’ancien avocat et homme d’affaires a utilisé son argent pour financer sa consommation de drogues, s’offrir la compagnie “d’escorts”, des voitures et vêtements de luxe.

Hunter Biden encourt 17 ans de prison dans ce volet judiciaire, selon la presse américaine. Mais ces déboires sont loin d’être les premiers: il risque déjà 25 ans d’emprisonnement pour détention illégale d’arme.

En septembre, il a formellement été inculpé pour avoir menti en remplissant des formulaires pour l’acquisition d’une arme à feu en 2018. Dans ce formulaire il niait son addiction à la drogue.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Israël rappelle en urgence son ambassadeur en Afrique du Sud ; les raisons

LA REDACTION

Opération spéciale  en Ukraine : voici le point complet de la défense russe en 24 heures

LA REDACTION

Bonne nouvelle, plus de 2.000 enfants venant des nouvelles régions voyageront gratuitement en Russie

LA REDACTION

COMMENTER