Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

“Je suis libéré de ce fardeau”, la réaction de Kemi Seba suite au retrait de sa nationalité française

Image 1 Image 2

“Je suis libéré de ce fardeau”, la réaction de Kemi Seba suite au retrait de sa nationalité française

Kemi Seba a réagi à la décision du gouvernement française de lui retirer sa nationalité française. Le militant panafricaniste dit avoir été “libéré de ce fardeau”.

Par décret en date du lundi 8 juillet 2024, le gouvernement français a retiré la nationalité française à Stellio Gilles Robert Capo Chichi, plus connu sous le pseudo Kemi Seba. Paris reproche au militant panafricaniste, « une posture constante, résolument anti-française » qui « porte gravement atteinte aux intérêts français » en Afrique.

Kemi Seba se sent libéré d’un fardeau

Peu après la décision, l’activiste a monté au créneau. “Plus de nationalité française ? Gloire à Dieu. Libéré je suis de ce fardeau“, a-t-il écrit. Et de poursuivre : “J’ai quitté la France depuis bientôt 14 ans à cause de sa politique néocoloniale et de sa négrophobie systémique que je combats depuis l’Afrique frontalement, j’ai de plus brûlé le passeport depuis plusieurs mois déjà“.

À lire :  Kemi Seba: «l’Alliance des Etats du Sahel est le seul avenir comme alternative à la Cédéao»

À l’en croire, le retrait de sa nationalité en raison de ses critiques contre le néocolonialisme est une “reconnaissance (TRÈS PEU STRATÉGIQUE) de l’efficacité de son travail politique contre les tenants de cette Françafrique“.

La décision du conseil d’Etat vient très en retard, mais mieux vaut tard que jamais. Ma lettre de demande d’abandon de nationalité trônait, comme nous l’avions annoncé au Conseil d’État, sur le bureau de mon avocat depuis plusieurs mois au cas où ce même conseil désavouerait le ministère de l’Intérieur. Tout rentre dans l’ordre désormais. C’est maintenant que tout commence“, a conclu le président de l’ONG Urgences Panafricanistes.

Image 1 Image 2

EN RELATION

𝐁𝐮𝐫𝐤𝐢𝐧𝐚 𝐅𝐚𝐬𝐨 / 𝐄𝐧𝐪𝐮𝐞̂𝐭𝐞 𝐞𝐱𝐜𝐥𝐮𝐬𝐢𝐯𝐞 : 𝐋𝐚 𝐃𝐆𝐒𝐄 𝐟𝐫𝐚𝐧𝐜̧𝐚𝐢𝐬𝐞 𝐩𝐫𝐢𝐬𝐞 𝐞𝐧 𝐟𝐥𝐚𝐠𝐫𝐚𝐧𝐭 𝐝𝐞́𝐥𝐢𝐭. 𝐌𝐚𝐜𝐫𝐨𝐧 𝐥𝐢𝐦𝐨𝐠𝐞 son 𝐝𝐢𝐫𝐞𝐜𝐭𝐞𝐮𝐫

L’équipe de rédaction

Opération militaire russe en Ukraine : voici les pertes de Kiev en 24h

LA REDACTION

Guerre en Ukraine : Plus de 500 soldats ukrainiens tués ; voici le point complet de la défense russe en 24 heures

LA REDACTION

COMMENTER