Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

La Russie ne voit aucune raison de prolonger l’accord céréalier, souligne le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov

Lavrov
Image 1 Image 2

La Russie ne voit aucune raison de prolonger l’accord céréalier, souligne le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov

En cas de fin de l’accord céréalier, la Russie approvisionnera en grain à ses frais les pays les plus pauvres, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Les exportations de produits agricoles russes ne souffriront pas si cet accord prend fin.

La Russie ne voit aucune raison de prolonger l’accord céréalier, selon le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov. Moscou assurera l’approvisionnement en céréales des pays les plus pauvres à ses propres frais et en quantité appropriée, a-t-il fait savoir.

“En cas de fin de l’initiative de la mer Noire, nous assurerons la livraison gratuite, à nos propres frais, des lots de céréales […] aux pays les plus pauvres”, a-t-il annoncé ce 30 juin lors d’un briefing en ligne.

Concernant les volumes, il s’agira de lots “comparables ou plus importants”.

Aucune raison de prolonger l’accord

La partie de l’accord qui concerne les exportations des céréales ukrainiennes est devenue “commerciale depuis longtemps”, a déclaré le chef de la diplomatie russe.

“Je ne vois pas quelles raisons avancent ceux qui voudraient continuer cette initiative de la mer Noire, car, comme je l’ai dit, en ce qui concerne le volet ukrainien, il est depuis longtemps devenu commercial”, a-t-il lancé.

Initialement conclu en juillet 2022, l’accord céréalier a été prolongé pour la dernière fois le 17 mai pour deux mois. L’initiative est censée permettre de reprendre les exportations des céréales ukrainiennes et faciliter celles des produits agricoles russes.

Moscou a à maintes reprises pointé les défaillances concernant le volet russe de l’accord, dénonçant les engrais russes bloqués dans des ports européens et les difficultés logistiques et de paiement.

Selon le Président russe, sur 31,7 millions de tonnes de produits alimentaires exportées des ports ukrainiens, seulement 3% ont atteint des pays dans le besoin. Les autres lots ont été répartis entre les pays de l’Europe et d’autres États bien nourris, a déclaré Vladimir Poutine le 17 juin lors des négociations avec les dirigeants africains.

Concernant les engrais, composants nécessaires pour assurer les récoltes et par conséquent la sécurité alimentaire, la Russie a lancé fin 2022 une initiative humanitaire, en livrant gratuitement des lots de fertilisants à des pays africains. Début 2023, le Malawi a reçu 20.000 tonnes. En mai, le Kenya a obtenu 34.000 tonnes. Dans un avenir proche, c’est le Nigeria qui recevra 34.000 tonnes.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Guerre en Ukraine : Le point des opérations militaires spéciales de ce vendredi 20 janvier 

LA REDACTION

Poutine : Le président russe entame des visites en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis, une première depuis 4 ans

LA REDACTION

Conflit en Ukraine : l’armée russe détruit plusieurs obusiers de production US et allemande en 24h

LA REDACTION

COMMENTER