Russafrik
AFRIQUE INFOS

Le Burkina Faso révise sa Constitution, le français relégué au rang de “langue de travail”

Image 1 Image 2

Le Burkina Faso révise sa Constitution, le français relégué au rang de “langue de travail”

Le gouvernement burkinabè a adopté mercredi un projet de loi révisant la Constitution et consacrant désormais les langues nationales comme langues officielles à la place du français qui est relégué au rang de “langue de travail”.

Le compte-rendu du Conseil des ministres précise que ce projet de loi “s’inscrit dans le cadre de la réalisation d’une des principales missions de la transition qui consiste à engager des réformes politiques, administratives et institutionnelles en vue de renforcer la culture démocratique et consolider l’État de Droit”.

Parmi les “innovations majeures” de ce nouveau texte figure “l’érection des langues nationales en langues officielles en lieu et place du français qui devient la langue de travail”.

Ce projet de loi qui doit encore être voté par l’Assemblée législative de transition prévoit également “l’institution de mécanismes traditionnels et alternatifs de règlement des différends”.

Depuis quelques mois, plusieurs manifestations pour l’adoption d’une nouvelle Constitution ont eu lieu dans le pays. Le capitaine Ibrahim Traoré arrivé au pouvoir en septembre 2022 avait promis une modification partielle de la Constitution il y a deux mois.

“L’écriture d’une nouvelle Constitution est une question de souveraineté politique, économique et culturelle. Nul ne peut s’épanouir réellement à partir des concepts d’autrui”, a déclaré le Premier ministre Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambela.

 

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Kenya : Découverte d’une nouvelle espèce de moustique très dangereuse

LA REDACTION

Emmanuel Macron accueilli au Cameroun comme un misérable

L’équipe de rédaction

Participation de l’Union africaine au G20 : Moscou et Pékin donnent leur accord

LA REDACTION

COMMENTER