Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Nucléaire : Kim Jong Un promet d’infliger une « crise de sécurité » à ses ennemis

Image 1 Image 2

Nucléaire : Kim Jong Un promet d’infliger une « crise de sécurité » à ses ennemis

D’après les informations de la presse, Kim Jong un a averti qu’il ferait vivre à ses ennemis « une crise de sécurité plus claire, et leur causerait constamment un malaise et une horreur extrêmes en prenant des contre-actions fatales et offensives jusqu’à ce qu’ils abandonnent leurs pensées insensées et leurs actes irréfléchis ».

La Corée du Nord montre de plus en plus ses muscles afin de dissuader ses ennemis concernant une éventuelle guerre nucléaire. Ce vendredi 14 avril 2023, plusieurs médias officiels nord-coréens ont indiqué que Pyongyang a effectué le test d’un missile balistique (ICBM), baptisé Hwasong-18. Cet essai nucléaire a été réalisé sous la supervision du dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, qui a lancé un avertissement à ses ennemis. Selon les propos rapportés par les médias officiels, le numéro un nord-coréen a menacé ces derniers de leur infliger une importante crise de sécurité.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

« Un malaise et une horreur extrêmes »

D’après les informations de la presse, Kim Jong un a averti qu’il ferait vivre à ses ennemis « une crise de sécurité plus claire, et leur causerait constamment un malaise et une horreur extrêmes en prenant des contre-actions fatales et offensives jusqu’à ce qu’ils abandonnent leurs pensées insensées et leurs actes irréfléchis ». Notons que les propos du leader nord-coréen interviennent dans un contexte où les exercices conjoints entre les États-Unis et la Corée du Sud, qui se poursuivent, ont suscité la colère de Pyongyang. Il y a une semaine, la Corée du Nord avait accusé les USA d’avoir augmenté le niveau des tensions dans la région.

À en croire les informations rapportées par l’agence de presse KCNA, le jeudi 06 avril 2023, la Corée du Nord avait promis de répondre, à ce qu’il considère comme une provocation, par une « action offensive ». Ces propos avaient été tenus par l’analyste en sécurité internationale, Cho Ju Hyon« L’hystérie de confrontation militaire imprudente des États-Unis et de ses partisans contre la RPDC conduit la situation sur la péninsule coréenne à une catastrophe irréversible… au bord d’une guerre nucléaire » avait-il déclaré, tout en critiquant les exercices militaires entre Washington et Séoul.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

 

Image 1 Image 2

EN RELATION

Trump porte à 12 le nombre d’Etats remportés lors du “Super Tuesday”

LA REDACTION

Guerre en Ukraine : Une centaine de soldats russes libérés grâce à des pourparlers

LA REDACTION

Burkina: arrestation de 4 français accusés d’espionnage

LA REDACTION

COMMENTER