Russafrik
Politics

Portugal: lancement de la campagne pour les législatives sur fond de poussée de l’extrême droite

Image 1 Image 2

Portugal : lancement de la campagne pour les législatives sur fond de poussée de l’extrême droite

Le coup d’envoi de la campagne électorale en vue des législatives anticipées du 10 mars prochain au Portugal vient d’être donné. En jeu, il y a la nomination d’un nouveau Premier ministre après la démission du socialiste Antonio Costa, resté au pouvoir huit ans.

Les huit partis déjà représentés à l’Assemblée nationale sont partis à l’assaut des rues, des marchés et de salles de gym, chacun dans son style. Un exercice très apprécié de la population comme des candidats.

Deux favoris pour ces législatives du 10 mars, le socialiste Pedro Nuno Santos et le centriste de droite Luis Montenegro, dont le parti social-démocrate a fait alliance avec deux petits partis conservateurs. Mais ni la droite, ni la gauche semblent en mesure de décrocher la majorité des 230 députés. Et le parti populiste d’extrême droite Chega est en embuscade pour devenir l’arbitre d’un futur gouvernement de droite.

Né en 2019, le parti d’André Ventura grandit, et avec 17% d’intentions de votes, il campe sur sa position de troisième force politique du pays. L’attitude ambiguë de Luis Montenegro sur la question d’un appui sur le Chega pour gouverner laisse perplexe, alors que l’homme rejette l’idéologie de ce parti. Un tabou qui n’est pas levé, alors qu’aucun cordon sanitaire n’a été établi pour maintenir l’extrême droite à l’écart du pouvoir. La campagne se termine le 8 mars prochain.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Guerre en Ukraine : grosse révélation; les pertes de Kiev dépassent 500.000 soldats depuis le début de l’opération militaire spéciale

LA REDACTION

Turquie : les voix de la gauche pro-kurde convoitées pour les municipales à Istanbul

LA REDACTION

Royaume-Uni : le gouvernement durcit les conditions pour l’octroi des visas familiaux

LA REDACTION

COMMENTER