Russafrik
AFRIQUE INFOS

Sanctions contre le Niger : l’annulation de l’émission simultanée des Bons et Obligations Assimilables du Trésor du Niger  de 30 milliards de FCFA, initialement prévue ce lundi 07 août 2023.

Image 1 Image 2

Sanctions contre le Niger : l’annulation de l’émission simultanée des Bons et Obligations Assimilables du Trésor du Niger  de 30 milliards de FCFA, initialement prévue ce lundi 07 août 2023.

Dans un communiqué rendu public, UMOA-Titres porte à la connaissance des investisseurs de l’Union de l’annulation de l’émission simultanée des Bons et Obligations Assimilables du Trésor du Niger portant sur un montant de 30 milliards de FCFA, initialement prévue ce lundi 07 août 2023.

Cette décision intervient après la mise en place de sanctions de la part de l’Union africaine, de l’Union européenne et d’autres puissances qui ont condamné le coup d’Etat qui a renversé le président démocratiquement élu Mohamed Bazoum.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Jeudi prochain, la CEDEAO envisage un sommet dans la capitale nigériane d’Abuja concernant le coup d’État au Niger. Après l’ultimatum sans succès, l’institution pourrait revoir sa copie. “Les dirigeants de l’organisation ouest-africaine se pencheront sur la situation politique et les récents développements au Niger”, selon le communiqué de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), qui avait menacé d’un possible usage de la force si le président Mohamed Bazoum n’était pas rétabli dans ses fonctions d’ici dimanche.

L’année 2023 commençait avec un gros défi pour l’état nigérien avec des dépenses publiques estimées à 3 291,61 milliards FCFA. Pour faire face à ces charges les autorités nigériennes prévoyaient mobiliser 830 milliards FCFA en émission de de titres du Trésor sur le marché régional. Il faut souligner que le Niger dépend de plus 40 % plus de 1 274 milliards FCFA de l’aide au développement des partenaires en particulier la France, l’Allemagne, l’Union européenne, les Etats-Unis et la Banque mondiale. Cette aide au développement est suspendue pour le moment.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Neuf pays africains retirent leur reconnaissance du Kosovo ; les détails

LA REDACTION

Cemac / crise alimentaire :Réunion UE-UA ou alors la Cryptomonnaie quelle est la solution ?

L’équipe de rédaction

Après le Mali, le Burkina et le Niger claquent la porte de cette organisation

LA REDACTION

COMMENTER