Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

BRICS : Voici la raison qui explique le désir de nombreux pays à rejoindre l’Organisation

Image 1 Image 2

BRICS : Voici la raison qui explique le désir de nombreux pays à rejoindre l’Organisation


Le refus d’être soumis au diktat de Washington explique le désir de certains pays d’adhérer aux BRICS, selon une experte russe. Elle a noté que l’intégration au groupe rapprocherait ces États de puissances mondiales.

L’aspiration de nouveaux pays à rejoindre les BRICS repose sur leur refus de se soumettre au diktat des États-Unis. C’est ce qu’a déclaré à Sputnik ce 7 mai Tatiana Deïtch, chercheuse à l’Institut de l’Afrique de l’Académie des sciences de Russie.
“Avant, le monde était unipolaire, il va maintenant devenir multipolaire. Une confrontation entre les pays est en cours. Les États qui ne veulent pas se soumettre au diktat des États-Unis veulent rejoindre les BRICS”, a-t-elle indiqué.
En outre, Mme Deïtch a souligné que ces pays cherchent à adhérer au groupe pour se rapprocher de puissances mondiales comme la Russie, l’Inde et la Chine.
L’intégration de l’Algérie
Le Président algérien Abdelmadjid Tebboune a déclaré, lors d’une réunion avec des journalistes le 6 mai, que l’entrée de son pays dans les BRICS contribuerait davantage à son développement que ne l’ont fait jusque-là d’autres organisations internationales financières.
Composé du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud, le groupe éveille une vague d’intérêt depuis ces derniers mois. Avant son sommet annuel, le bloc des marchés émergents a reçu 19 demandes d’adhésion, selon Anil Sooklal, ambassadeur de l’Afrique du Sud auprès des BRICS.

Image 1 Image 2

EN RELATION

« Trump est persécuté comme le Christ », les avocats de l’ex-président américain enflamment la toile

LA REDACTION

Après une longue interruption, la Russie et le Maroc reprennent les vols directs

LA REDACTION

Guerre en Ukraine : Un drapeau russe hissé au-dessus d’Artiomovsk (Bakhmout)  ; le président Poutine salue la libération de cette ville stratégique

LA REDACTION

COMMENTER