Russafrik
Politics

Elections législatives en France : Le Rassemblement National en tête des prévisions, des ennuis pour Macron

Image 1 Image 2

Elections législatives en France : Le Rassemblement National en tête des prévisions, des ennuis pour Macron

Un sondage publié ce dimanche montre que le Rassemblement National (RN) et ses alliés devraient obtenir 35,5% des voix au premier tour des élections parlementaires en France.

Réalisée par le centre Ipsos pour le compte du journal “Le Parisien” et de Radio France les 19 et 20 juin, cette enquête place le RN largement en tête.

Classement des alliances politiques

Selon le sondage, la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES), coalition de gauche, arriverait en deuxième position avec 29,5% des voix. Le parti du président Emmanuel Macron, La République En Marche (LREM), occuperait la troisième place avec 19,5% des suffrages.

Taux de participation

Le taux de participation attendu se situe entre 60 et 64%, une augmentation significative par rapport aux 47,5% enregistrés lors des élections générales de juin 2022. Malgré cette avance dans les sondages, il est peu probable que le RN obtienne une majorité absolue lors des élections prévues en deux tours les 30 juin et 7 juillet.

Contexte politique

Emmanuel Macron a convoqué ces élections anticipées après une défaite sévère de son alliance aux élections du Parlement européen plus tôt ce mois-ci. Un autre sondage Ipsos publié par le “Financial Times” révèle que le RN est le parti en qui les électeurs ont le plus confiance pour gérer l’économie et les finances publiques. Environ 25% des sondés font confiance au RN pour prendre les bonnes décisions économiques, contre 22% pour la NUPES et 20% pour l’alliance de Macron.

Stratégie du RN et déclarations des leaders

À l’approche de la dernière semaine de campagne, le président du RN, Jordan Bardella, tente de se positionner comme une figure unificatrice pour tous les Français. “Je veux réconcilier les Français et être le Premier ministre de tous sans discrimination,” a-t-il déclaré dans une interview avec “Le Journal du Dimanche”. Bardella insiste sur le fait qu’il n’acceptera de devenir Premier ministre que s’il obtient une majorité absolue, promettant de respecter tous les Français.

Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise, critique sévèrement Bardella, le qualifiant de “Macron avec un vernis de racisme”. Il accuse le président de mener une campagne visant à installer un Premier ministre du RN, ce qui diviserait encore plus le pays.

Risques et conséquences

La décision de Macron de dissoudre l’Assemblée nationale et de convoquer des élections anticipées a été une initiative audacieuse après la défaite de son parti aux élections européennes. Le RN a remporté deux fois plus de sièges que le parti présidentiel “Renaissance”. Macron, dont le mandat se termine en 2027, a défendu sa décision en la qualifiant de nécessaire pour clarifier la scène politique française. Il a cependant précisé qu’il ne démissionnerait pas, quelle que soit l’issue des élections législatives.

Ces élections s’annoncent donc cruciales pour l’avenir politique de la France, avec des implications majeures pour l’équilibre des pouvoirs et la direction future du pays.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Protest against the decision made by American leaders

Rédacteur

American highly anticipating upcoming election and wish for best leader

Rédacteur

Grosse révélation : Moscou et Kiev étaient sur le point de parvenir à un accord de paix au printemps 2022

LA REDACTION

COMMENTER