Russafrik
CryptomonnaieECONOMIEINVESTIGATION

FUITE DE 3,6 MILLIARDS DE $ EN 7 JOURS SUR BINANCE : L’HÉMORRAGIE CONTINUE, BINANCE N’A PLUS DE LIQUIDITÉS, CE QUI ARRIVE AUX AUTRES PEUT ARRIVER À TOUT LE MONDE CAR QUI TUE PAR L’ÉPÉE VA MOURIR PAR L’ÉPÉE.

Image 1 Image 2

FUITE DE 3,6 MILLIARDS DE $ EN 7 JOURS SUR BINANCE : L’HÉMORRAGIE CONTINUE, BINANCE N’A PLUS DE LIQUIDITÉS, CE QUI ARRIVE AUX AUTRES PEUT ARRIVER À TOUT LE MONDE CAR QUI TUE PAR L’ÉPÉE VA MOURIR PAR L’ÉPÉE.

Pourquoi nos coins se font-ils la malle ? – Coup de chaud chez Binance… ou, du moins, chez les utilisateurs de la plateforme, particuliers comme professionnels. Des retraits massifs de cryptos ont été enclenchés ces derniers jours à cause de soupçons formulés par l’exchange concurrent Kraken. Ceux-ci mettaient en doute les réserves du premier exchange mondial suite à la publication du récent « audit » réalisé par Mazars. Tirons cela au clair !

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici👉👉👉 https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici 👉👉👉http://bit.ly/russafrik 

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

PANIQUE À BORD CHEZ BINANCE : OÙ VONT SES CRYPTOS ?

Ces jours-ci, CZ, le patron de Binance, doit avoir la pression. Il faut dire qu’après la chute de la plateforme FTX, tous les regards se tournent désormais vers ce géant des cryptos. Mais alors, que se passe-t-il chez Binance en ce moment ? Et pourquoi les utilisateurs paniquent-ils ?

En fait, tout commence suite à un audit demandé par Binance au cabinet Mazars afin d’attester de la Preuve de Réserve de l’exchange. Cependant, plutôt que de rassurer les investisseurs, ce qui était le but premier recherché, les conclusions de l’audit ont étonnamment produit l’effet opposé. Le rapport publié détaille les collatéraux détenus par la plateforme, mais en aucun cas les dettes associées.

Or, bien évidement, les réserves constituent la différence entre les deux. Nul besoin de détenir 50 milliards de capitaux si vous êtes endettés à hauteur de 100 milliards. Les conclusions du rapport ont donc instillé le doute dans l’esprit des utilisateurs. Malheureusement, le doute, dans le contexte actuel, est le pire des ennemis. Pour en rajouter une couche, Binance serait soupçonné par ailleurs d’être dans le viseur des autorités US pour blanchiment d’argent.

Les réactions ne se sont pas faites attendre. Selon la firme Nansen, spécialisée dans l’analyse crypto, pas moins de 3,6 milliards de dollars de retraits ont été effectués entre le 7 et le 13 décembre. Un mouvement de panique donc, et un test grandeur nature pour Binance concernant ses fameuses réserves.

RETOURNEMENT DE VESTE CHEZ LES INVESTISSEURS : LES DÉPÔTS SE TRANSFORMENT EN RETRAITS

Les bitcoins fuient l’exchange, et les autres cryptos l’accompagnent dans sa course. Le mois dernier, Binance avait été l’objet d’afflux journaliers extraordinaires à hauteur de 2 milliards en ETH et en tokens associés. Ceci évidement en lien avec la chute de son principal concurrent de l’époque, FTX. C’est désormais tout le contraire, avec des retraits qui avoisinent 1 milliard de dollars ces 12 et 13 décembre.

FACE À LA TEMPÊTE, CZ TENTE DE RASSURER

Selon Andrew Thurman, technicien chez Nansen, ces retraits conséquents seraient liés aux entreprises du secteur qui préfèrent dérisquer leurs avoirs. Wintermute a retiré environ 300 millions de dollars ces 12 et 13 décembre. Jump Finance a également récupéré environ 30 millions de dollars.

En réponse, CZ conserve un calme impérial. Du moins, en façade. Selon ses propos, les dépôts et les retraits font partie de la vie courante des exchanges, et cette période n’en fait pas exception. En bref, rien de nouveau sous le soleil. Il déclare même que ces tests à grande échelle sont une bonne idée. Pour lui, il faudrait reproduire ce schéma de manière alternée sur chacun des exchanges cryptos afin de vérifier tour à tour leur solvabilité. Probablement une petite pique adressé à ses concurrents.

BINANCE ET FTX : DES SITUATIONS (IN)COMPARABLES ?

Malgré cela, l’ampleur des retraits n’est absolument pas à l’image de ce qu’a connu FTX. Selon l’analyste Ki Young Ju, co-fondateur de CryptoQuant, il n’y a rien d’alarmant. Les réserves en BTC de Binance ont baissé de 8 % depuis quelques jours, certes, mais avaient augmenté de 24 % suite au cataclysme FTX. Par ailleurs, la croissance des réserves de stablecoins de la plateforme Binance paraît bien plus organique et naturelle que celle de la plateforme FTX.

Depuis début novembre, les exchanges sont dans la tourmente. Reflet d’une confiance des utilisateurs malmenée. Ces derniers ne savent plus sur quel pied danser et paniquent, à raison, à la première incertitude. La situation semble toutefois s’améliorer pour Binance ces dernières heures alors que les dépôts reprennent peu à peu sur la plateforme. Espérons simplement que n’adviennent pas de nouvelles catastrophes qui prolongeraient un bear market crypto qui n’a déjà que trop duré.

En crypto, ne faites pas l’économie de la prudence ! Ainsi, pour conserver vos avoirs cryptographiques à l’abri, la meilleure solution est encore d’investir dans un système de minage: https://island-mining.com. Chez Island Mining, il y en a pour tous les profils et toutes les cryptos. N’attendez pas pour mettre vos capitaux en sécurité (lien commercial: https://island-mining.com ) !

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

 

 

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

France : La raffinerie TotalEnergies de Donges mise en demeure par la préfecture

LA REDACTION

L’Allemagne glisse-t-elle vers une guerre commerciale avec Washington?

LA REDACTION

ECONOMIC AND TRADE COOPERATION BETWEEN RUSSIA AND AFRICA

L’équipe de rédaction

COMMENTER