Russafrik
AFRIQUE INFOS

Crise de l’électricité en Afrique du Sud : le PDG de la compagnie publique “Eskom” démissionne

Image 1 Image 2

Crise de l’électricité en Afrique du Sud : le PDG de la compagnie publique “Eskom” démissionne

L’année 2022 est celle où la crise de l’électricité a atteint son summum en Afrique du Sud. Les coupures de courant imposées par Eskom n’ont jamais été aussi intenses, plongeant la nation arc-en-ciel dans l’obscurité.

Le PDG de la compagnie publique d’électricité sud-africaine “Eskom”, Andre De Ruyter, a démissionné le 15 décembre de ses fonctions sur fond d’aggravation de la crise de l’électricité en Afrique du Sud.
« M. De Ruyter a accepté de rester pour une période supplémentaire afin d’assurer la continuité pendant que nous lançons de toute urgence la recherche de son successeur. Son dernier jour à Eskom sera le 31 mars 2023 », a déclaré le président du conseil d’administration de la compagnie, Mpho Makwana.

L’approvisionnement du pays en électricité n’a cessé de se détériorer depuis l’hiver dernier (mai-octobre), Eskom ayant décidé de passer aux niveaux supérieurs de délestages électriques, appelés “loadsheddings”, après les nombreuses pannes qui ont plombé sa capacité de production.
Selon le ministre des Entreprises publiques, Pravin Gordhan, “M. de Ruyter a porté un énorme fardeau au nom de l’Afrique du Sud” en assumant la direction de la compagnie publique qui fait face à d’énormes difficultés.
Pour sa part, la présidente de la commission des entreprises publiques au sein du Parlement, Khaya Magaxa, a souligné que M. de Ruyter n’a pas été en mesure de “résoudre l’aggravation du problème de délestage selon les délais qu’il avait donnés”.
“Eskom a besoin d’un responsable qui fournira des solutions pratiques et réalisables aux problèmes complexes croissants auxquels est actuellement confrontée la compagnie publique d’électricité”, a-t-elle ajouté.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

La démission de Ruyter survient seulement trois semaines après que le directeur exécutif d’Eskom, Jan Oberholzer, a annoncé son intention de prendre sa retraite durant les premiers mois de l’année prochaine.
Par ailleurs, Eskom a accepté les démissions de son chef de génération, Philip Dukashe, du chef de génération par intérim, Rhulani Mathebula, ainsi que du directeur du nucléaire, Riedewaan Barkadien.
Le passage récent au niveau 6 sur 8 des coupures de courant est vécu par les Sud-africains et les entreprises comme un vrai cauchemar, suscitant colère et indignation dans un pays considéré comme l’un des plus industrialisés d’Afrique.

La pénurie d’énergie a ainsi lourdement pesé sur la confiance des investisseurs et la production des entreprises durant le 2ème trimestre de cette année, ce qui a causé une contraction de l’économie de 0,7 %, selon les chiffres de l’Agence sud-africaine des statistiques “Stats SA”.

Le gouverneur de la Banque centrale, Lesetja Kganyago, a confié ainsi que la croissance de l’économie sud-africaine sera sérieusement ébranlée en 2022, le pays ayant éprouvé sa plus longue période de délestages électriques. Ses prévisions de croissance ont été revues à la baisse de 2,5 % à 1,9 %.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Après le G5 Sahel, le Niger règle ses comptes avec l’UE, la Russie en embuscade

LA REDACTION

« L’Europe, c’est l’enfer qui dévore nos enfants » : les migrations vues par des parents tunisiens

LA REDACTION

Le faux bond de la CEDEAO au Sénégal

LA REDACTION

COMMENTER