Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Guerre nucléaire : Vladimir Poutine évoque encore le sujet et met en garde l’Occident

Image 1 Image 2

Guerre nucléaire : Vladimir Poutine évoque encore le sujet et met en garde l’Occident

Le risque d’une guerre nucléaire s’accroît, a déclaré ce 7 décembre le Président russe. Cependant, il a rappelé le caractère purement “dissuasif” des armes nucléaires russes. Elles ne peuvent être utilisées qu’en cas de riposte à une frappe nucléaire ennemie.

Le Président Poutine a estimé ce 7 décembre que le risque d’une guerre nucléaire avait augmenté. « Cette menace s’accroît, il faut bien l’admettre », a-t-il déclaré lors d’une réunion du Conseil présidentiel russe pour les droits humains.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Cependant, la Russie considère cette arme d’extermination de masse uniquement comme un moyen de dissuasion, a-t-il rappelé.
« Notre stratégie d’utilisation de [ces] moyens de défense nous considérons l’arme d’extermination de masse, l’arme nucléaire, justement comme une défense est axée sur ce que l’on appelle la seconde frappe. Autrement dit, c’est quand on reçoit une frappe et qu’on riposte », a expliqué Vladimir Poutine.
D’après lui, la Russie dispose des armes nucléaires les plus modernes de la planète: “À présent, c’est un fait évident”.
Moscou ne va pas toutefois brandir l’arme nucléaire “comme un rasoir”, mais se base toujours sur son principe dissuasif, a insisté le chef de l’État russe.
Et d’ajouter: “On n’est pas devenu fou, on se rend compte de ce que l’arme nucléaire représente”.
Affrontement USA-Russie?
Le Président russe fait cette déclaration alors que les négociations entre Moscou et Washington sur le New Start, traité bilatéral de réduction des armes stratégiques nucléaires, sont toujours au point mort.
Le 1er décembre, le ministre russe des Affaires étrangères avait déjà averti du risque immense qu’un affrontement entre puissances nucléaires dégénère en guerre atomique. Un sujet sensible, sur lequel les médias devraient néanmoins éviter de spéculer, avait-il souligné un peu plus tôt.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Opération militaire russe en Ukraine : Voici le point complet de la défense russe en 24 heures

LA REDACTION

Royaume-Uni : le Parlement officiellement dissout en vue des élections

LA REDACTION

Oscars 2023 : L’académie ferme la porte une deuxième fois à Volodymyr Zelensky

LA REDACTION

COMMENTER