Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

“Ils luttent pour la liberté des médias, imposent des sanctions aux médias eux-mêmes”, le président serbe, Milorad Dodik détruit les USA

Image 1 Image 2

“Ils luttent pour la liberté des médias, imposent des sanctions aux médias eux-mêmes”, le président serbe, Milorad Dodik détruit les USA

L’Occident veut fermer tous les médias qui ne lui conviennent pas, a déclaré dans une interview exclusive à Sputnik le Président de la République serbe de Bosnie-Herzégovine, Milorad Dodik.

“Les États-Unis, qui luttent pour la liberté des médias, imposent des sanctions aux médias eux-mêmes. Il y a peu de programmes d’information sur la Russie dans les Balkans. Les Américains et l’Occident disposent ici de nombre de leurs propres médias. La Russie n’a que Sputnik. Maintenant, ils veulent fermer toutes les entreprises de médias qui ne leur conviennent pas”, a-t-il déploré.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Les relations amicales

Lors de sa visite à Moscou le 23 mai, M.Dodik s’est entretenu avec le Président russe. Vladimir Poutine l’a remercié pour son soutien, son attitude amicale et sa position neutre vis-à-vis de l’Ukraine. Le dirigeant russe a aussi relevé que les relations entre les deux États se développaient.

“Au cours de l’année écoulée, nous avons constaté une augmentation du chiffre d’affaires commercial –en valeur absolue, bien sûr, il est faible, mais la tendance est bonne”, a précisé le Président russe.

Il a aussi dit être conscient de l’intérêt des partenaires de la République serbe à travailler avec les grandes entreprises russes dans divers domaines.

De son côté, l’homme politique bosnien a indiqué que sa République persistait dans sa position de ne pas suivre de politiques unilatérales et qu’elle souhaitait coopérer avec la Russie sur le plan économique et sur la question du gaz.

“Nous n’avons pas permis qu’une décision formelle sur les sanctions contre la Russie soit prise et nous avons donc été exposés à diverses formes de pression de la part des partenaires occidentaux sous la forme de sanctions et de suspension de certains projets et programmes”, a-t-il expliqué, soulignant que sa République comprenait qu’il ne s’agissait pas d’un conflit entre l’Ukraine et la Russie, mais entre l’Occident et la Russie.

Milorad Dodik a également évoqué son sentiment que la République serbe ne pouvait pas faire partie de l’Otan.

“Ils ont bombardé la Serbie. Nous sommes Serbes, nous ne pouvons pas accepter de faire partie de ces forces et de l’Otan”, a-t-il affirmé.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Urgent / Ukraine : Décès du ministre de l’intérieur Denys Monastyrsky

LA REDACTION

G20 : une poignée de pays ne doivent pas dicter à toute la planète la conduite à tenir, estime un diplomate congolais

LA REDACTION

Smartphone Separation Anxiety: Scientists Explain Why You Feel Bad

admin4231

COMMENTER