Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

La FIFA retire un drapeau ukrainien avec un logo néonazi à des supporters lors d’un match

Image 1 Image 2

La FIFA retire un drapeau ukrainien avec un logo néonazi à des supporters lors d’un match

Le personnel de la FIFA a confisqué un drapeau ukrainien avec l’insigne du bataillon nationaliste Azov auprès des supporters lors d’un match au Qatar, s’est plaint un footballeur ukrainien. Pour l’heure, l’organisation ne s’est pas prononcée sur la cause de la saisie.

Des inconnus ont déployé un drapeau ukrainien avec l’insigne du bataillon nationaliste Azov dans les tribunes des supporters espagnols lors de la Coupe du monde 2022 au Qatar.Les faits ont eu lieu le 27 novembre lors de la rencontre Espagne- Allemagne. Le footballeur ukrainien, Roman Zozoulia, a écrit sur les réseaux sociaux que ce drapeau avait été plus tard retiré.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

« En quelques minutes, des représentants de la FIFA sont apparus et ont saisi le drapeau, invoquant le fait qu’il violait certaines normes dans leurs têtes et qu’il était prétendument interdit », s’est-il plaint en qualifiant les membres de la fédération de “victimes de la propagande russe”.
Le footballeur a ensuite appelé les autorités ukrainiennes à intervenir et a indiqué que l’organisation devrait s’excuser pour sa décision. Pour l’heure, la FIFA n’a pas encore commenté. La norme à laquelle s’est référé le personnel de l’organisation n’est pas connue pour l’heure.

Cependant, selon le point 6 du chapitre 10 du Règlement de la Coupe du Monde de la FIFA 2022, l’arbitre doit répertorier tous les incidents ayant eu lieu avant, pendant et après le match. Il est tenu aussi d’inscrire tout “comportement antisportif des supporters et/ou officiels ou de toute autre personne agissant au nom d’une association”.
“Torture de civils”
Le bataillon ukrainien Azov* est jugé comme organisation terroriste par la Cour suprême russe.
Selon des faits établis par la justice russe, ses combattants utilisent des moyens et méthodes de guerre interdits, dont la torture et l’assassinat de civils, voire d’enfants.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

La RPDC a soutenu les résultats des référendums dans les régions LDNR, Kherson et Zaporozhye

LA REDACTION

Opération russe en Ukraine : Voici le nouveau bilan de la défense russe

LA REDACTION

Opération spéciale en Ukraine : Une vingtaine d’attaques repoussées, voici le point de la défense russe

LA REDACTION

COMMENTER