Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

La Russie multiplie les frappes sur le territoire ukrainien

Image 1 Image 2

La Russie multiplie les frappes sur le territoire ukrainien

L’armée russe, qui poursuit son avancée en Ukraine a multiplié les attaques ce week-end. Moscou a par ailleurs revendiqué la prise de nouveaux villages.

Les forces russes ont concentré leurs attaques sur les deux plus grandes villes d’Ukraine dimanche. Un immeuble résidentiel a été endommagé dans la capitale et au moins une personne a été tuée lors d’une attaque contre un bâtiment postal à Kharkiv.

Plus de deux ans après le début de la guerre, les forces russes poursuivent leurs attaques contre les infrastructures civiles ukrainiennes.

Les attaques sur Kyiv ne sont pas aussi fréquentes que sur les autres grands centres urbains et sont relativement rares, après une série d’assauts en mars.

L’administration militaire de la ville de Kyiv a confirmé qu’un missile avait touché un immeuble résidentiel de plusieurs étages dans la capitale dimanche. Le maire de la ville, Vitali Klitschko, a déclaré par la suite qu’un incendie s’était déclaré aux huitième et neuvième étages.

La frappe n’a pas fait de victimes, mais cinq blessés ont été soignés sur place et une femme âgée a été transportée à l’hôpital.

Kharkiv, quant à elle, est régulièrement bombardée et l’attaque de dimanche a tué un livreur et déclenché un incendie.

Parallèlement, dans l’est du pays, des images de drone diffusées dimanche par l’armée ukrainienne montrent ce qui semble être des cadavres dans une zone civile de la ville de Toretsk.

Cette ville de la région de Donetsk a subi d’intenses bombardements russes ces derniers jours, ce qui a incité les services de secours ukrainiens à intensifier leurs efforts d’évacuation.

Image 1 Image 2

EN RELATION

 Diplomatie : Sur invitation de Poutine, Xi Jinping se rendra en Russie

LA REDACTION

Dépassé par Moscou en matière de fabrication d’armes, l’Occident se livre à l’espionnage industriel

LA REDACTION

Burkina Faso : la coordonnatrice de l’ONU déclarée “persona non grata”, sommée de quitter le pays

LA REDACTION

COMMENTER