Russafrik
Politics

La Turquie se retire du traité FCE : ce que l’on sait de ce document

Image 1 Image 2

La Turquie se retire du traité FCE : ce que l’on sait de ce document

À compter de ce 8 avril, la Turquie se retire officiellement du traité sur les forces armées conventionnelles en Europe (FCE). À l’origine de cette décision se trouveraient les tensions internationales croissantes. Quant à la Russie, elle a quitté le traité le 7 novembre 2023.

Voici un petit historique de ce document, qui à l’époque symbolisait la fin de la guerre froide:

Ce traité a été signé le 19 novembre 1990 à Paris.
16 États membres de l’Otan, et 6 États membres du pacte de Varsovie (alliance militaire groupant les pays d’Europe de l’Est avec l’URSS, dissolue en 1991), y ont apposé leur signature.

Le but était d’établir un équilibre militaire sûr en Europe en réduisant les armements des forces armées conventionnelles.

Le traité fixait le niveau d’armements et équipements conventionnels pour 5 catégories:️ chars; véhicules blindés de combat; l’artillerie de gros calibre; avions de combat; hélicoptères d’attaque.

Après l’effondrement de l’URSS, la dissolution du pacte de Varsovie, de la Tchécoslovaquie et l’unification de l’Allemagne, 30 États sont devenus parties au traité. Le document est entré en vigueur le 9 novembre 1992.
En 1992, la limite du nombre de membres des forces armées conventionnelles dans la zone d’application du traité a été ajoutée.

À la fin des années 1990, lorsque certains anciens membres du pacte de Varsovie ont rejoint l’Otan, les limites en matière d’équipement militaire pour les blocs ont perdu leur sens. Par conséquent l’accord a été remis à jour.
Cette version a été ratifiée lors du sommet de l’OSCE à Istanbul en 1999. Le texte adapté devait être ratifié par toutes les parties au traité initial. ️

Pourtant, seuls 4 pays ont achevé le processus: la Biélorussie, l’Ukraine, le Kazakhstan, la Russie.
Face aux changements géostratégiques en Europe et au fait que seuls 4 pays ont ratifié le traité à ce jour, Moscou a annoncé en avril 2007 un moratoire sur l’application de ce document. La Russie insiste que la version adaptée soit ratifiée par tous les pays membres de l’Otan.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Sabotage des Nord Streams : ce pays de l’UE aurait caché les preuves

LA REDACTION

Guerre en Ukraine : Moscou révèle pour la première fois certains points de l’accord avec l’Ukraine, avorté par Kiev

LA REDACTION

American highly anticipating upcoming election and wish for best leader

Rédacteur

COMMENTER