Russafrik
POLITIQUE

Birmanie : la junte au pouvoir accuse l’ONU d’«allégations partiales» concernant les droits humains

Image 1 Image 2

Birmanie : la junte au pouvoir accuse l’ONU d’«allégations partiales» concernant les droits humains

Ce mardi 9 avril, la junte au pouvoir en Birmanie a dénoncé les « allégations partiales » des Nations unies concernant les droits humains et a déclaré ne pas avoir été informée officiellement de la nomination d’un nouvel émissaire de l’ONU.

L’ONU a également critiqué la « mainmise » de la junte sur l’aide humanitaire, qui aggrave une crise ayant entraîné le déplacement de plus de 2,5 millions de personnes.

« Allégations infondées et partiales »

Une résolution qui « contient des allégations infondées et partiales », a déclaré le ministère des Affaires étrangères de la junte dans un communiqué publié dans le journal officiel Global New Light of Myanmar. « Par conséquent, la Birmanie rejette catégoriquement la résolution ». Selon ce communiqué, « aucune communication officielle n’a été faite à la Birmanie » concernant la nomination, la semaine dernière, d’une nouvelle envoyée spéciale de l’ONU dans le pays.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Alliance internationale des BRICS : Émile Parfait Simb promu représentant pour l’Afrique centrale

Blé ukrainien : voici les principaux bénéficiaires de l’accord céréalier

LA REDACTION

L’Allemagne durcit sa politique migratoire mais veut faciliter les naturalisations

LA REDACTION

COMMENTER