Russafrik
POLITIQUE

Laboratoires biologiques américains en Ukraine : des infections particulièrement dangereuses y étaient étudiées selon Moscou

Image 1 Image 2

Laboratoires biologiques américains en Ukraine : des infections particulièrement dangereuses y étaient étudiées selon Moscou

En 2022 , la Russie a démontré que les laboratoires biologiques américains en Ukraine étudiaient des infections particulièrement dangereuses. Un rapport présenté ce 11 avril par une commission d’enquête russe contient des preuves que ce projet américano-ukrainien viole la Convention internationale sur les armes biologiques.

Les laboratoires biologiques des États-Unis en Ukraine ont violé la Convention sur les armes biologiques (CABT), a déclaré ce mardi 11 avril Sergueï Riabkov, vice-ministre russe des Affaires étrangères à la Douma (chambre basse du Parlement russe).
“Il est clair pour nous que les activités militaro-biologiques menées sur le territoire ukrainien avec le soutien des États-Unis constituaient une violation de la Convention sur l’interdiction des armes biologiques”, a-t-il indiqué.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Selon lui, le rapport final présenté ce 11 avril par la commission parlementaire chargée d’enquêter sur les activités des bio-laboratoires américains en Ukraine contient des preuves de ces travaux illégaux. En mars, la commission avait déjà déclaré avoir établi que les États-Unis et l’Otan avaient mis en place des sites militaires sur le territoire ukrainien sous le couvert de laboratoires biologiques.

La Russie a apporté des preuves

En décembre 2022, le ministère russe de la Défense a démontré à Genève que des laboratoires se trouvant en Ukraine menaient des recherches sur les agents pathogènes d’infections “particulièrement dangereuses et économiquement importantes”. Selon la Défense, ces travaux étaient réalisés avec le soutien des États-Unis.

Le 27 octobre, le représentant permanent de la Russie auprès de l’Onu avait déclaré que l’armée russe avait mis la main sur des drones capables de diffuser des agents biologiques. Selon lui, ces engins étaient similaires aux drones brevetés en 2015 aux États-Unis. Lesquels ont été conçus pour larguer des moustiques infectés près des troupes ennemies.

Les États-Unis nient avoir réalisé des programmes sensibles en Ukraine. En juin, le Pentagone avait reconnu avoir soutenu 46 laboratoires en Ukraine au cours des 20 dernières années. Mais il a insisté qu’aucun de ses projets n’avait porté sur des armes nucléaires, biologiques ou chimiques.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Washington offre 5 millions de dollars pour toute information sur un dirigeant d’Al-Shabaab

LA REDACTION

Instabilité dans le monde : Vladimir Poutine hausse le ton et met en garde contre l’apparition de nouveaux foyers de tensions

LA REDACTION

Assassinat crapuleux du Marechal IDRIS DEBI ITNO, le récit 

L’équipe de rédaction

COMMENTER