Russafrik
ECONOMIE

L’Allemagne glisse-t-elle vers une guerre commerciale avec Washington?

Image 1 Image 2

L’Allemagne glisse-t-elle vers une guerre commerciale avec Washington?

Le soutien massif des États-Unis à leur économie effraie Berlin, qui voit venir la guerre commerciale avec Washington, rapporte Politico. Pour l’éviter, l’Allemagne voudrait faire sauter le tabou des subventions européennes à l’industrie.
La crise économique et énergétique qui balaye l’Europe pourrait déboucher sur une guerre commerciale avec les États-Unis, écrit le journaliste allemand Hans von der Burchard dans le média spécialisé américain Politico.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Berlin craint l’électrochoc que Joe Biden va tenter de provoquer sur l’économie américaine, via sa loi sur l’Inflation Reduction Act (IRA), forte d’une enveloppe de 369 milliards de dollars. Des subventions massives aux entreprises, notamment vertes, qui pourraient amener les compagnies allemandes à investir Outre-Atlantique.
Un cauchemar en perspective pour l’Allemagne, déjà affaiblie par la flambée des couts de l’énergie et les sanctions prises contre Moscou. Les subventions à l’achat de voitures électriques américaines irritent par exemple au pays de Goethe, gros producteur automobile.

« Le temps presse et une trêve avec Biden semble de moins en moins probable. Si cette querelle devient incontrôlable, cela conduira à une guerre commerciale, ce qui terrifie les Européens en difficulté », explique ainsi Hans von der Burchard.
L’Europe et les États-Unis pourraient alors se livrer à une guerre tarifaire, comme celle qui oppose Washington à Pékin.. L’UE pourrait aussi se lancer dans une bataille juridique devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC), pour entraver les subventions américaines considérées comme “discriminatoires”.

Le plan B allemand
Pour éviter d’en arriver là, Berlin pourrait briser le tabou des subventions européennes à l’industrie. L’Allemagne verrait notamment d’un bon œil des incitations pour la production de technologies vertes en Europe.
Un sacré bouleversement, alors que l’Allemagne a toujours penché vers le libéralisme économique, au contraire d’une France plus interventionniste. L’idée fait aussi son chemin à Bruxelles. Un fond de solidarité pour renforcer l’autonomie européenne dans des secteurs clés, comme la production de batterie ou de semi-conducteurs, a été évoqué par Thierry Breton, commissaire au marché intérieur. Mais le temps est compté pour l’Europe, alors que les négociations avec Washington patient. L’IRA doit entrer en vigueur le 1er janvier.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Pétrole : L’indice de production apprécié de 3,3% au 4e trimestre 2023

LA REDACTION

La Russie réalise un grand exploit avec plus de 38,5 tonnes de céréales exportés ; un record absolu

LA REDACTION

ECONOMIC AND TRADE COOPERATION BETWEEN RUSSIA AND AFRICA

L’équipe de rédaction

COMMENTER