Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Le ballon chinois abattu aux USA aurait espionné plusieurs sites militaires ; les détails

Image 1 Image 2

Le ballon chinois abattu aux USA aurait espionné plusieurs sites militaires ; les détails


Un ballon espion ou non? La chaîne de télévision américaine NBC News affirme que le ballon chinois qui avait survolé les États-Unis en début d’année avant d’être abattu, a recueilli des renseignements sur plusieurs sites militaires.

Malgré efforts   de l’administration Biden, le ballon chinois qui a été détruit début février dans l’espace aérien américain “a pu recueillir des informations sensibles sur plusieurs sites militaires à accès restreint”, relate la chaîne de télévision américaine NBC News, citant des hautes personnalités américaines.
Selon NBC News, Pékin aurait dirigé l’objet volant vers ces sites pour qu’il transmette des informations les concernant en temps réel.
“Les renseignements recueillis par la Chine provenaient principalement des signaux électroniques émis par des systèmes d’armes ou des communications du personnel de la base, plutôt que des images”, d’après la chaîne.
NBC ajoute que le ballon avait un mécanisme d’autodestruction contrôlé à distance, mais soit la Chine a décidé de ne pas le déclencher, soit ce mécanisme a mal fonctionné.

Les aventures du ballon chinois aux États-Unis

Le 28 janvier, le ballon est entré pour la première fois dans l’espace aérien américain au-dessus de l’Alaska. Les autorités américaines ont alors déclaré suivre son déplacement. La présence de cet engin dans le ciel des États-Unis a fait échouer la visite du chef de la diplomatie américaine à Pékin.

Au cours des quatre jours suivants, le ballon a survolé le Montana, en particulier la base aérienne de Malmstrom, où les États-Unis stockent certains de leurs armes nucléaires, a souligné NBC News.
Le 4 février, l’armée américaine a détruit le ballon dit “espion” au-dessus de l’océan Atlantique.
Pékin affirme qu’il s’agissait d’un ballon météorologique civil et rejette les accusations d’un quelconque espionnage.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Opération militaire russe : Voici ce que l’Ukraine a perdu en 24h

LA REDACTION

Sommet du G20 : la voix du G7 ne domine plus

LA REDACTION

Mandat d’arrêt contre Poutine : L’Afrique du Sud s’apprête à voter une loi pour contourner la CPI ; les détails

LA REDACTION

COMMENTER