Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Nouvel incident entre un bateau chinois et un navire philippin près des îles Spratleys

Image 1 Image 2

Nouvel incident entre un bateau chinois et un navire philippin près des îles Spratleys

Lundi 17 juin, un incident maritime a eu lieu en mer de Chine méridionale, près des îles Spratleys, une zone disputée entre plusieurs pays.

Les garde-côtes chinois ont rapporté qu’un navire de ravitaillement philippin a heurté un bateau chinois dans cette région. Selon Pékin, ce navire philippin aurait pénétré illégalement dans les eaux près du récif Ren’ai, connu sous le nom de Second Thomas par les Philippines.

Les autorités chinoises ont déclaré que le navire philippin avait ignoré plusieurs sommations avant de s’approcher dangereusement du bateau chinois de manière qualifiée de « non-professionnelle« , ce qui a conduit à la collision. Les garde-côtes chinois ont indiqué avoir pris des mesures de contrôle conformément à la loi chinoise, réaffirmant ainsi leur position de maintien de l’ordre dans cette zone maritime disputée.

La mer de Chine méridionale est au cœur de tensions géopolitiques depuis des années. Pékin revendique presque la totalité de cette région maritime, y compris les eaux et les îles proches des côtes de plusieurs pays voisins. Cette revendication s’oppose à une décision de la justice internationale de 2016 qui avait contesté les prétentions chinoises.

Outre la Chine et les Philippines, d’autres nations comme Brunei, la Malaisie, Taïwan et le Vietnam ont également des revendications sur différentes parties des îles Spratleys. Ces zones sont stratégiquement importantes et potentiellement riches en ressources pétrolières, ce qui accentue les tensions.

Pour affirmer sa présence et protéger ses intérêts, la Chine a déployé des garde-côtes et d’autres navires militaires dans cette région. Elle a également transformé plusieurs récifs en positions militaires, renforçant ainsi sa capacité à contrôler cette zone stratégique.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Le ballon chinois abattu aux USA aurait espionné plusieurs sites militaires ; les détails

LA REDACTION

Bonne nouvelle : Le premier lot d’engrais russes bloqués est parti de Lettonie pour le Kenya, annonce Riga

LA REDACTION

La Russie prend la présidence tournante du Conseil de sécurité de l’ONU

LA REDACTION

COMMENTER