Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Officiel : La Russie ne renouvellera pas l’accord de l’ONU sur les céréales ukrainiennes sans levée des sanctions

Image 1 Image 2

Officiel : La Russie ne renouvellera pas l’accord de l’ONU sur les céréales ukrainiennes sans levée des sanctions

Après avoir atteint un pic après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les cours de blé sont retombés à leur niveau d’avant le conflit. A l’origine de la décrue, la reprise des expéditions ukrainiennes via le corridor maritime de l’ONU et les perspectives d’une récolte globale abondante.  

A 16 jours de l’expiration de l’accord autour de l’initiative sur les céréales de la mer Noire, négociée par l’ONU et la Turquie en juillet dernier, la tension monte. La Russie a réaffirmé le mercredi 1er mars qu’elle ne renouvellerait pas son soutien au pacte si elle n’obtenait pas une levée des blocages sur ses propres exportations agricoles.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

S’il est vrai que les sanctions occidentales n’ont pas explicitement ciblé le secteur agricole russe, les autorités soulignent que les restrictions sur la logistique, le système de paiement et l’assurance représentent des obstacles majeurs pour les envois d’engrais et de céréales.

D’après Serguei Lavrov, ministre des Affaires étrangères, cette question a été discutée avec son homologue turc en marge du sommet du G20 qui se tient à New Delhi, en Inde ce 2 mars. « Nous avons souligné que le prolongement de l’accord sur les céréales était possible si les intérêts des producteurs agricoles et fabricants d’engrais russes dont l’accès aux marchés est perturbé sont pris en compte », a indiqué le responsable.

Cette sortie des autorités russes intervient alors que l’Ukraine a lancé le 28 février, un appel à l’ONU et à la Turquie pour démarrer les négociations sur la prolongation de l’accord sur au moins un an avec l’inclusion des ports de la région sud de Mykolaiv.

Il faut aussi noter qu’elle s’inscrit dans un contexte où les pays membres de l’Union européenne ont adopté le 24 février dernier, jour du premier anniversaire de l’invasion russe de l’Ukraine, un 10ème paquet de sanctions contre la Russie.

Pour rappel, l’Ukraine exporte environ 3 millions de tonnes de produits agricoles par mois dans le cadre de l’accord.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Incroyable : À terme, les BRICS deviendront les égaux du G20

LA REDACTION

Destruction du barrage de Kakhovka : un nouveau crime terroriste commis par l’Ukraine pour faire porter le chapeau à la Russie

LA REDACTION

Secteur médical : l’UE ouvre une enquête sur les marchés publics chinois

LA REDACTION

COMMENTER