Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

OTAN: Poutine révèle une troublante anecdote concernant Bill Clinton

Image 1 Image 2

OTAN: Poutine révèle une troublante anecdote concernant Bill Clinton

Dans une récente déclaration retentissante, le président russe Vladimir Poutine a révélé un échange surprenant avec l’ancien président américain Bill Clinton concernant une possible adhésion de la Russie à l’OTAN. Lors d’un entretien avec Tucker Carlson au Kremlin, Poutine a partagé les détails de cette conversation, offrant un éclairage fascinant sur les relations entre la Russie et l’Occident.

Poutine a rappelé un moment clé lors d’une réunion au Kremlin avec Clinton, où il lui aurait demandé si la Russie avait une chance de rejoindre l’OTAN. À la surprise de Poutine, Clinton aurait initialement répondu positivement, suggérant que l’adhésion de la Russie à l’alliance militaire était envisageable. Cependant, cette lueur d’espoir a été rapidement éteinte lorsque Clinton aurait changé d’avis lors d’un dîner ultérieur, affirmant que cette perspective n’était pas réalisable à ce stade.

Cette volte-face a profondément déçu Poutine, qui a exprimé un sentiment de trahison, déclarant : « Vous nous avez trompés ». Cette déception découle en partie de l’absence de concrétisation des espoirs russes après la chute de l’Union soviétique, où la Russie avait aspiré à être « accueillie dans la famille fraternelle des nations civilisées ».

L’échec de cette tentative de rapprochement entre la Russie et l’OTAN a laissé des séquelles durables dans les relations entre les deux parties. Poutine a évoqué le discours historique du premier président russe Boris Eltsine devant le Congrès américain, perçu comme un appel à l’intégration de la Russie dans la communauté internationale. Cependant, cette relation prometteuse a rapidement dégénéré, notamment après le bombardement de Belgrade par les forces américaines et de l’OTAN, ce qui a exacerbé les tensions déjà présentes.

Malgré cette déception, Poutine a souligné qu’un véritable désir de rapprochement aurait pu ouvrir la voie à une adhésion de la Russie à l’OTAN. Cependant, cette opportunité n’a jamais été pleinement explorée, laissant la Russie et l’Occident dans un état de méfiance et de confrontation.

Lorsque j’ai affirmé ici que Poutine avait demandé à adhérer à l’OTAN, alors que l’Ukraine ne l’avait pas fait avant la guerre; on a eu un concert de trolls pro-impérialistes pro-russes, et panafricons, pour hurler au mensonge.

Ils sont où ?

En revanche une précision, c’est devant la levée de boucliers des anciennes colonies soviétiques (Pologne, Estonie,…) que CLINTON a dû faire volte-face.
Et on les comprend : ces colonies soviétiques ont vécu derrière le rideau de fer au 20e Siècle, ce que les ukrainiens vient en mondovision aujourd’hui au 21e. Pour celles plus à l’Est, d’Asie Centrale, leur histoire et leurs drames (humains, écologiques, nucléaires) sont très mal connus.

Image 1 Image 2

EN RELATION

OMS : L’organisation de la santé modifie ses recommandations de vaccination anti-Covid

LA REDACTION

L’Allemagne adopte une loi simplifiant le changement de genre

LA REDACTION

”Les États-Unis n’ont aucune crédibilité lorsqu’ils critiquent la Russie pour avoir menacé de passer au nucléaire”, Doug Bandow, ancien assistant spécial du Président américain Ronald Reagan.

LA REDACTION

COMMENTER