Russafrik
Politics

 OTAN : Trump tranche, ses alliés ont de quoi s’inquiéter

Image 1 Image 2

 OTAN: Trump tranche, ses alliés ont de quoi s’inquiéter

Lors d’un rassemblement en Caroline du Sud, l’ex-président américain Donald Trump a marqué les esprits en émettant des doutes sur l’engagement des États-Unis à défendre les nations de l’OTAN contre la Russie, si ces dernières ne respectent pas leurs obligations financières envers l’organisation. Cette déclaration, prononcée dans le contexte de sa potentielle candidature contre le président actuel Joe Biden, soulève des questions quant à la solidarité et la sécurité collectives qui sont au cœur de l’OTAN.

Trump a illustré son propos en relatant un échange avec un leader non identifié d’un pays membre de l’OTAN, qu’il a menacé de ne pas défendre en cas d’agression par la Russie, leur demandant plutôt de « payer leurs dettes ». Ces propos ont provoqué une vive réaction de la Maison-Blanche, Andrew Bates, porte-parole, les qualifiant de « consternants et insensés », et affirmant que contrairement à Trump, Biden continuerait de promouvoir le leadership américain sans inciter au chaos.

En parallèle de ses commentaires sur l’OTAN, Trump a réaffirmé sa position controversée sur l’immigration, promettant de grandes expulsions et critiquant les réformes migratoires. Ces déclarations interviennent alors que les républicains, sous sa pression, semblent avoir décidé de bloquer toute réforme significative de la politique migratoire avant les élections présidentielles.

Trump a également évoqué la question de l’aide à l’Ukraine, réaffirmant sa position ambivalente voire hostile sur le sujet. Il a menacé de retirer les États-Unis de l’OTAN si réélu, remettant en question le soutien continu de l’Amérique à l’Ukraine dans son conflit avec la Russie. Cette position contraste avec le projet bloqué au Congrès, qui prévoit une aide substantielle à l’Ukraine et à d’autres alliés stratégiques.

L’approche de Trump envers l’OTAN et la politique étrangère en général met en lumière un possible écart avec les principes traditionnels de la diplomatie américaine, qui a longtemps valorisé les alliances internationales et la défense collective.
Cette posture de Trump pourrait engendrer des inquiétudes parmi les alliés des États-Unis, remettant en cause la fiabilité de l’engagement américain au sein de l’OTAN. Cette incertitude pourrait avoir des répercussions sur la cohésion de l’alliance et sur la perception internationale de la solidité des engagements sécuritaires américains.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Les Suisses réclament le versement d’un treizième mois de pension pour les retraités

LA REDACTION

Crise au Moyen-Orient: la Pologne se range du côté d’Israël face à l’Iran

LA REDACTION

Russie: Sergueï Lavrov assure que l’offensive contre l’Ukraine a «purgé» la société

LA REDACTION

COMMENTER