Royaume-Uni : la chaîne GB News épinglée par le gendarme de l’audiovisuel

Royaume-Uni : la chaîne GB News épinglée par le gendarme de l’audiovisuel

Le gendarme de l’audiovisuel britannique épingle la chaîne de télévision conservatrice GB News, qui compte parmi ses présentateurs plusieurs ministres et députés du Parti conservateur au pouvoir. Ce sont justement leurs émissions que l’Ofcom juge contraires à l’obligation d’impartialité des programmes d’information.

Ofcom, le gendarme de l’audiovisuel au Royaume-Uni, a relevé cinq programmes problématiques, diffusés en mai-juin 2023 sur la chaîne GB News. Deux épisodes de l’émission quotidienne de Jacob Rees-Mogg, ancien ministre à la droite du Parti conservateur – l’un des plus fervents soutiens du Brexit – et trois éditions de l’émission du couple Esther McVey-Philip Davies, deux députés. Dans chaque cas, l’interview d’un autre homme politique ou le lancement d’un reportage sur des sujets chers au Parti conservateur.

La règle d’Ofcom, c’est que les responsables politiques ont le droit de présenter des programmes télévisés, mais doivent se tenir à distance du traitement de l’actualité chaude. Or, à ces cinq occasions, la frontière entre journalisme et éditorial a été brouillée.

Pas de sanctions pour l’instant pour la chaîne, créée en 2021. Mais elle risque une amende en cas de récidive, voire une révocation de son autorisation de diffuser. C’est pourtant la douzième fois que GB News enfreint les règles de l’audiovisuel – il s’agissait alors d’autres articles du règlement d’Ofcom. Les dirigeants de la chaîne ont dénoncé une décision « contraire à la liberté d’expression ». Huit enquêtes restent en cours contre GB News.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.