Russafrik
POLITIQUE

Soudan : accord en vue avec la Russie pour l’installation d’un centre de support naval en mer rouge

Image 1 Image 2

Soudan : accord en vue avec la Russie pour l’installation d’un centre de support naval en mer rouge

La Russie et le Soudan tentent de s’accorder depuis des mois sur l’installation d’une base navale russe à Port-Soudan, en mer Rouge. Les négociations pourraient en fait déboucher sur la création d’un centre de support naval, en l’échange de livraisons d’armes.

Le Soudan – en guerre depuis maintenant plus d’un an – renforce ses liens militaires et économiques avec la Russie. Information confirmée par le numéro 2 de l’armée soudanaise, le lieutenant général soudanais al-Atta, lors d’une interview à un média saoudien (Al Hadath Tv).

Cela fait des années que Moscou tente d’installer une base navale militaire sur la mer Rouge. Plusieurs accords de coopération ont été signés ces dernières années, à chaque fois sans suite. Il y a un an, lors d’une visite du chef de la diplomatie russe à Khartoum, un nouvel accord était conclu, prévoyant une base navale à Port-Soudan pour accueillir des navires russes. L’accord devait aussi permettre à Moscou d’importer et d’exporter des armes et des équipements. Deux mois plus tard, la guerre éclatait au Soudan et l’accord était à nouveau mis de côté.

Les négociations s’accélèrent

Ces dernières semaines, la Russie est revenue à la charge. Selon le lieutenant général soudanais al-Atta, Moscou propose cette fois-ci une formule plus allégée. Il n’est plus question d’une base navale, mais d’un centre de support naval en échange de la livraison urgente d’armes et de munitions. Selon le numéro 2 de l’armée soudanaise, une délégation militaire doit se rendre à Moscou dans les prochains jours, suivie d’une délégation ministérielle, pour finaliser l’accord.

Pour Khartoum, cette coopération est d’autant plus nécessaire que les pays occidentaux ont été incapables de mettre fin à l’envoi d’armes aux forces paramilitaires du général Hemedti qui se battent contre l’armée soudanaise dirigée par Abdel Fattah al-Burhan.

Le Soudan a également récemment développé ses liens avec l’Iran, avec l’achat de drones

Image 1 Image 2

EN RELATION

Ukraine : le coup de poignard de Trump 

LA REDACTION

Hongrie : Xi Jinping célèbre des relations «à leur apogée» et défie l’UE

LA REDACTION

SURPRENANTE RÉSILIENCE DE L’ÉCONOMIE RUSSE

L’équipe de rédaction

COMMENTER