Russafrik
POLITIQUE

Turquie : le bras de fer autour du régime présidentiel continue

Image 1 Image 2

Turquie : le bras de fer autour du régime présidentiel continue

Nouvel épisode en Turquie du bras de fer entre la Cour constitutionnelle et le président Erdogan. Dans un arrêt datant de l’automne dernier, mais dont le contenu n’a été publié que mardi au Journal officiel, la haute juridiction annule 37 dispositions d’un texte symbolique : le premier décret-loi signé par Recep Tayyip Erdogan après l’entrée en vigueur de son régime hyper présidentiel, en juillet 2018. La Cour avait été saisie par l’opposition, qui salue cette décision.

Du côté de l’opposition, on applaudit un « coup » porté à Recep Tayyip Erdogan et à son régime, mais on estime que cette décision ne présage rien de bon pour la Cour constitutionnelle et ses membres. « Monsieur Erdogan va les considérer d’abord comme des traîtres, ensuite comme des terroristes », prédit Mustafa Yeneroglu, député du parti Deva, ancien proche du chef de l’État.

Dans son arrêt, la Cour estime que certaines compétences accordées à la présidence de la République et à des ministères violent la Constitution, ou qu’il aurait fallu en passer par la loi – c’est-à-dire par le Parlement – pour les faire adopter. Par exemple, celle qui permet à la présidence d’employer pendant trois ans des juges et des procureurs. Ou celle, également annulée, qui l’autorise à « collecter des informations » sur les hauts fonctionnaires. Une autre encore, qui confie au ministère de l’Urbanisme des compétences normalement dévolues aux mairies.

Pour Recep Tayyip Erdogan, c’est un nouveau camouflet de la Cour constitutionnelle – la seule institution qui peut encore se prévaloir d’une certaine indépendance. Le président a fustigé certaines de ses décisions récentes – notamment celle qui exige la libération du prisonnier politique Can Atalay – et appelé à une réforme de la plus haute juridiction.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

BRICS : Le cercle s’agrandit, plusieurs pays dont des Etats africains frappent à la porte

LA REDACTION

L’Allemagne : Le pays achève le retrait de ses militaires de la base de la Minusma au Mali

LA REDACTION

La Russie accuse les USA de fournir de vieilles armes à l’Ukraine

LA REDACTION

COMMENTER