Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Urgent / Burkina Faso : Les autorités ordonnent la suspension de France 24

Image 1 Image 2

Urgent / Burkina Faso : Les autorités ordonnent la suspension de France 24

Le gouvernement burkinabè a décidé, ce lundi 27 mars 2023, de suspendre les programmes de la télévision française France 24, pour avoir interviewé, il y a deux semaines, le chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a annoncé le porte-parole du gouvernement du Burkina Faso, Jean Emmanuel Ouédraogo.

« Le gouvernement a donc décidé en toute responsabilité, et au nom de l’intérêt supérieur de la Nation, de la suspension sine die de la diffusion des programmes de France 24 sur l’ensemble du territoire national », a indiqué le porte-parole du gouvernement burkinabè dans un communiqué.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Pour Ouédraogo, en ouvrant ses antennes au premier responsable d’Aqmi, « France 24 ne fait pas seulement office d’agence de communication pour ces terroristes, pire, elle offre un espace de légitimation des actions terroristes et des discours de haine véhiculés pour assouvir les visées maléfiques de cette organisation sur le Burkina Faso ».
Lundi, jusqu’à 8 heures 30 GMT, la chaîne était diffusée sur le bouquet Canal+ au Burkina Faso. L’annonce de la suspension de la chaîne française a suscité des réactions sur les réseaux sociaux au Burkina Faso, la majorité des internautes saluant cette décision du Burkina Faso.
« Quelle mouche a piqué France 24 ? Si une presse donnait la parole aux meurtriers de Charlie Hebdo, que dirait la France? », s’est interrogé le juriste et analyste politique Paz Hien sur son compte Facebook. Par cette décision, « le Burkina Faso vient de poser les jalons de son indépendance médiatique vis-à-vis de la France », a écrit un internaute.
Depuis le coup d’Etat du 30 septembre 2022, le deuxième en huit mois au Burkina Faso, les relations diplomatiques entre Paris et Ouagadougou n’ont cessé de se dégrader. En janvier dernier, les autorités burkinabè avaient demandé à la France de retirer ses 400 soldats des forces spéciales, stationnés depuis 2009 dans la périphérie nord-est de Ouagadougou.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Guerre nucléaire : Vladimir Poutine évoque encore le sujet et met en garde l’Occident

LA REDACTION

« Les Etats-Unis n’auraient jamais envoyé de soldats dans une contre-offensive à Kiev », les troublantes révélations d’un ancien commandant en chef des forces terrestres de l’Otan

LA REDACTION

Des Français fatigués des agissements de Macron manifestent contre les livraisons d’armes à l’Ukraine ; les détails

LA REDACTION

COMMENTER