Russafrik
ECONOMIE

Quels produits la Russie a-t-elle exportés en 2021 et à qui?

Image 1 Image 2
La Russie a commencé à vendre davantage d’électricité, de voitures et de vodka cette année. Qu’exporte-t-elle d’autre?

Lire aussi: https://russafrik.info/zoom-sur-le-systeme-de-paiement-mir-equivalent-russe-de-visa-et-mastercard/

Les exportations de la Russie au cours des dix premiers mois de 2021 se sont élevées à 388,4 milliards de dollars, soit une hausse de 42,8% par rapport à la même période de l’année dernière, selon le Service fédéral des douanes russe. Cette croissance est due à la base faible de la dernière année, marquée par la crise, à la hausse de l’inflation et à la reprise économique de cette année.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram ici:  https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android ici: http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Les principaux partenaires commerciaux de la Russie ont été des pays hors CEI (86,9%), parmi lesquels les cinq premiers sont :

  • la Chine (112,4 milliards de dollars)
  • l’Allemagne (46,1 milliards de dollars)
  • les Pays-Bas (37 milliards de dollars)
  • les États-Unis (28,8 milliards de dollars)
  • la Turquie (25,7 milliards de dollars)

Les exportations de la Russie vers ces pays sont principalement des carburants et des produits énergétiques, des métaux et des produits chimiques.

Environ 13% des exportations sont dirigés vers les pays de la CEI, surtout vers la Biélorussie et le Kazakhstan, avec un chiffre d’affaires de 13,4 milliards et 11,4 milliards respectivement. Les matières premières, les combustibles et les denrées alimentaires sont les principales exportations vers les nations membres de cette organisation.     

Voici les six premiers produits d’exportation de la Russie en valeur.

1. Carburant et énergie – 53,8%

Plus de la moitié des exportations de la Russie (53,8%) sont traditionnellement des combustibles et des produits énergétiques. La valeur de ces exportations a augmenté de 51% par rapport à la même période de l’année précédente.

Le volume des exportations a augmenté de :

  • 92% pour l’électricité
  • 22% pour le kérosène
  • 9,1% pour le charbon
  • 5,7% pour le gaz naturel

Dans le même temps, les livraisons d’essence pour véhicules ont diminué de 26,1% et celles de pétrole brut de 4,7%. La diminution des exportations de pétrole est due aux restrictions de la production dans le cadre de l’accord OPEP+ et à une augmentation de la consommation intérieure.

Lire aussi: https://russafrik.info/japap-messenger-et-le-web-3-0-mais-au-faite-cest-quoi-le-web-3-0-vous-allez-enfin-comprendre/

2. Métaux et produits dérivés – 11,2%

Les métaux et leurs sous-produits ont représenté 11,2% des exportations russes. Au cours du premier semestre de l’année, les prix dans ce secteur ont augmenté de manière significative.

La valeur des exportations de métaux a ainsi augmenté de 87%, alors que le volume physique n’a crû que de 13%. Les exportations de métaux ferreux ont augmenté (de 12,9%), y compris les produits semi-finis en fer et en acier non allié (de 19,4%), ainsi que les produits laminés plats en fer et en acier non allié (de 15,1%).

La Russie est le cinquième producteur mondial d’acier, selon la World Steel Association (WSA). D’après ses prévisions, la consommation mondiale d’acier augmentera de 4,5 % en 2021 ; une tendance qui se poursuivra en 2022.

Néanmoins, l’exportation de cuivre et d’alliages de cuivre a diminué de 19,6% et celle de nickel non transformé de 52,5%. Cette évolution a été influencée par le ralentissement industriel en Chine, l’un des principaux importateurs de cuivre, et son intention d’utiliser ses propres réserves pour remplacer les importations coûteuses.

Lire aussi: https://russafrik.info/devenez-enseignant-de-la-langue-russe-et-beneficiez-dun-sejour-en-russie/

3. Produits chimiques – 7,6%

Les produits chimiques représentent cette année 7,6% des exportations russes (contre 7,3% en 2020). Avec une croissance en volume de 4,6%, la valeur des exportations a augmenté de 48,6 % pour atteindre 29,3 milliards de dollars. Contrairement à d’autres secteurs (par exemple l’industrie automobile) qui ont stagné l’année dernière, l’industrie chimique ne dispose pas de base basse par rapport à laquelle elle pourrait afficher une croissance fulgurante.

Les exportations ont augmenté :

  • de 17,4% pour les matières plastiques et produits dérivés
  • de 16,9% pour le caoutchouc et produits dérivés
  • de 6,7% pour les engrais
  • de 3,3% pour le savon et les détergents

Le volume des exportations de produits pharmaceutiques a néanmoins diminué de 8,3%.

4. Produits alimentaires et matières premières pour leur production – 7,2%

La part des produits alimentaires et des matières premières pour leur production dans la structure des exportations russes de marchandises a été de 7,2% au cours des dix premiers mois de 2021. En valeur, les exportations ont augmenté de 21,1%, tandis que les volumes physiques ont diminué de 8,1%. La Russie exporte la plupart de ses denrées alimentaires vers l’Union européenne, la Turquie et la Chine.

Les céréales restent le principal produit d’exportation alimentaire – environ un tiers de toutes les livraisons. Bien qu’en termes financiers, les exportations de produits alimentaires n’aient jamais été aussi hautes en raison des prix élevés, les volumes de nombreux produits ont chuté.

Les volumes d’exportations ont chuté :

  • de 8,6% pour le blé et méteil
  • de 14,7% pour l’orge
  • de 17,1% pour l’huile de tournesol
  • de 0,4% pour la viande de volaille

Les exportations de poissons frais et congelés ont quant à elles diminué de 16,2%. Cela s’explique par une diminution importante des livraisons à la Chine (principal importateur de poisson russe), qui a renforcé le contrôle de ce type de produit pendant la pandémie.

Les volumes d’exportation ont au contraire augmenté :

  • de 22,1% pour le lait et la crème fraîche
  • de 19,9% pour le fromage et tvorog (fromage cottage)
  • de 19,1% pour la viande fraîche et congelée
  • de 14,1% pour la viande de porc fraîche et congelée

Depuis plusieurs années, la Russie augmente par ailleurs ses exportations de vodka. Jusqu’à présent, le pays représente environ 7% des exportations mondiales, la Suède et la France figurant en tête de liste. Au cours des dix premiers mois de 2021, la Russie a livré 1 milliard 859,7 millions de décalitres de vodka, soit une augmentation de 5,6% par rapport à 2020. En termes monétaires, c’est 12,3% de plus qu’en 2020 – le revenu total s’est élevé à 127,7 millions de dollars.

Lire aussi: https://russafrik.info/pourquoi-les-africains-devraient-choisir-la-russie-pour-leurs-etudes-a-letranger/

5. Voitures et équipements – 6,3%

La part des exportations de voitures et d’équipements est de 6,3%. En termes pécuniaires, les exportations ont augmenté de 29,3% par rapport à 2020.

La valeur des exportations a augmenté :

  • de 40,4% pour les équipements électriques
  • de 23,5% pour les équipements mécaniques
  • de 16,7% pour les instruments et dispositifs optiques
  • de 10,1% pour les moyens de locomotion terrestres, à l’exception des véhicules ferroviaires

Le volume des livraisons de voitures particulières a considérablement augmenté, de 42,3%, s’élevant à 1 milliard 159 millions de dollars. Le volume des camions livrés à l’étranger a de son côté augmenté de 11,5% (272,6 millions de dollars). La croissance des exportations de ce segment est principalement due à l’effet de la base basse de l’année dernière, où les exportations ont chuté de plus d’un tiers.

En outre, les constructeurs automobiles russes étendent leur présence dans le monde : récemment, UAZ est revenue sur le marché angolais et GAZ a commencé à vendre des voitures en Bulgarie. Toutefois, la plupart des exportations sont destinées aux pays de la CEI.

6. Bois et produits à base de cellulose et de papier – 3,6%

La part des exportations de bois et de produits de cellulose et de papier entre janvier et octobre 2021 a été de 3,6%. En termes financiers, elles ont augmenté de 37,7%, en raison de la hausse des prix cette année. Dans le même temps, le volume physique est resté au même niveau, mais sa structure s’est modifiée.

Les volumes d’exportation ont augmenté :

  • de 5,1% pour le contreplaqué
  • de 0,3% pour le bois non transformé

Les volumes d’exportation ont au contraire diminué :

  • de 17,3% pour le papier journal
  • de 5,2% pour le bois d’œuvre

Bonus : Forte augmentation des exportations secrètes vers les pays de l’OTAN

De janvier à septembre 2021, le Service fédéral des douanes russe a signalé une forte augmentation des exportations de marchandises de catégories secrètes –  armes, avions, matières nucléaires et autres – vers les pays de l’OTAN. Les exportations de biens de cette catégorie ont totalisé 8,1 milliards de dollars. L’Algérie (985 millions de dollars) reste le premier acheteur pour la deuxième année consécutive, tandis que la Chine et l’Inde figurent également parmi les dix premiers. Cette année, cependant, de nombreux pays de l’OTAN se sont retrouvés de manière inattendue dans le top 10.

Principaux pays importateurs de produits classés secrets russes :

  • Algérie
  • États-Unis
  • République tchèque
  • Chine
  • Inde
  • Émirats arabes unis
  • Allemagne
  • Royaume-Uni
  • Estonie
  • Pays-Bas

Une partie de l’augmentation des exportations vers la République tchèque, les Pays-Bas et l’Allemagne peut être d’ordre technique et liée à la manière dont est reflété le retrait temporaire des avions de Russie pour réparation, suggère le quotidien économique russe RBC.

Il est également connu que des « produits de la chimie inorganique, les composés … éléments radioactifs ou isotopes » ont été fournis à l’Allemagne pour environ 50 millions de dollars. Les exportations vers les États-Unis, y compris les fournitures d’uranium enrichi (plutonium), se sont élevées à 841 millions de dollars.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre Telegram

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Restrictions européennes sur le cacao : du chantage et un moyen de ne pas payer les primes, selon les experts

LA REDACTION

ADOPTION CRYPTO : LES 3 PAYS QUI MÈNENT LA DANSE

Guerre commerciale : Paris et Berlin s’associent pour faire face à Washington

LA REDACTION

COMMENTER