Russafrik
ECONOMIE

Zoom sur le système de paiement Mir, équivalent russe de Visa et Mastercard

Image 1 Image 2
Les cartes Visa et Mastercard émises par les banques russes ne fonctionnent plus à l’étranger. Aujourd’hui, Mir, un développement national, est en train de devenir le principal système de paiement du pays.

Lire aussi: https://russafrik.info/japap-messenger-et-le-web-3-0-mais-au-faite-cest-quoi-le-web-3-0-vous-allez-enfin-comprendre/

Depuis le 10 mars, il n’est plus possible de payer des biens et des services dans des boutiques étrangères en ligne à l’aide de cartes Visa et Mastercard émises par des banques russes (y compris celles qui ne sont pas frappées par les sanctions), ni de retirer de l’argent liquide de ces cartes hors de Russie. Elles ne fonctionnent plus non plus dans les systèmes de paiement mobile Apple Pay, Samsung Pay et Google Pay.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033 

Toutefois, à l’intérieur du pays, les détenteurs de cartes Visa et Mastercard pourront accéder à leurs comptes et effectuer des opérations de paiement jusqu’à l’expiration de leurs cartes (certaines banques ont qui plus est prolongé cette période de plusieurs années, voire ont supprimé toute limite de validité). Les transactions effectuées avec elles sont traitées dans le cadre du Système national des cartes de paiement, et ne sont donc pas concernées par les sanctions. Lors de leur expiration, la banque émet automatiquement une nouvelle carte basée sur le système de paiement Mir.

Qu’est-ce que Mir ?

En 2014, suite au rattachement de la Crimée par la Russie, le Système national des cartes de paiement (NSPK), l’opérateur des cartes de Mir, a été créé. Il a vu le jour au cas où les cartes des systèmes de paiement internationaux seraient déconnectées. Déjà à cette époque, les institutions publiques ont commencé à abandonner progressivement les paiements par cartes Visa et Mastercard. Les pensions de retraite, prestations sociales et salaires des employés des organisations budgétaires ont alors commencé à être transférés sur les cartes Mir.

Selon le NSPK, à l’été 2021, plus de 50% des Russes possédaient au moins une carte Mir. À la fin du troisième trimestre de la même année, elles représentaient 25,2% du volume des paiements du pays, avec un total de 112 millions de cartes émises.

Où les cartes bancaires Mir sont-elles acceptées ?

Les Russes peuvent utiliser leurs cartes de paiement nationales Mir à l’étranger également, dans les pays où elles sont acceptées. À l’heure actuelle, ces États sont au nombre de dix : Turquie, Vietnam, Armenie, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizstan, Tadjikistan, Ouzbékistan, Ossétie du Sud et Abkhazie.

Le site web de la banque Tinkoff indique par ailleurs que l’acceptation des cartes est en cours de test aux Émirats arabes unis, en Corée du Sud et au Royaume-Uni.

Les conditions de retrait d’espèces dans le monde doivent être vérifiées auprès de la banque du titulaire de la carte. Par exemple, avec une carte Mir de Tinkoff, vous pouvez retirer sans commission jusqu’à 500 000 roubles (3 466 euros) dans les distributeurs de cet établissement et de 3 000 à 100 000 roubles (21 – 693 euros) dans n’importe quel distributeur du monde.

La carte Mir fonctionne avec Apple Pay et Samsung Pay. Elle dispose également de son propre portefeuille mobile, Mir Pay. Ce dernier est disponible sur les smartphones Android (à partir de la version 6.0) avec un support NFC.

Lire aussi: https://russafrik.info/cryptomonnaie-le-bitcoin-se-rapproche-a-nouveau-de-la-barre-des-25-000-dollars/

Comment les Russes paieront-ils dans d’autres pays ?

Pour régler des achats et retirer de l’argent en dehors de la Russie (dans les nations où les cartes Mir ne fonctionnent pas), les Russes devront obtenir une carte co-badgée (ou co-marquées). Les transactions effectuées avec une telle carte sont traitées par l’un ou l’autre des systèmes de paiement, en fonction du pays où l’opération a lieu. Il n’est ainsi pas nécessaire d’ouvrir un compte supplémentaire dans une devise étrangère. Le montant est converti au moment du paiement.

Le NSPK recommande aux Russes de régler leurs achats et de retirer de l’argent à l’étranger par le biais d’une carte co-badgée Mir-UnionPay, qui est acceptée à la fois en Russie et dans les 180 pays qui prennent en charge UnionPay.

UnionPay est le système de paiement national de la Chine, et depuis 2005, il est devenu international. Il a dépassé Visa et Mastercard en termes de volume de transactions traitées au niveau mondial depuis 2015, en raison de la taille considérable du marché chinois, où les systèmes de paiement étrangers sont quasiment absents.

Les banques régionales de l’Extrême-Orient Russe émettent déjà des cartes co-badgées basées sur UnionPay pour les clients russes qui se rendent fréquemment en Chine. Dans d’autres régions du pays, ces cartes peuvent être émises par Gazprombank, Rosselkhozbank et plusieurs autres. Les plus grands établissements bancaires russes prévoient également de commencer rapidement à émettre des cartes co-badgées.

Lire aussi: https://russafrik.info/devenez-enseignant-de-la-langue-russe-et-beneficiez-dun-sejour-en-russie/

Des problèmes avec le paiement par cartes Mir-UnionPay sont-ils possibles ?

Jusqu’en 2020, l’expansion du système de paiement chinois était liée aux points d’attraction des touristes chinois. Selon UnionPay, les cartes sont acceptées dans 180 pays. Cependant, ce chiffre se doit d’être nuancé. En effet, si UnionPay a une bonne couverture en Asie, certains pays dans d’autres parties du monde peuvent n’abriter qu’une seule banque ou même un seul magasin acceptant ce système.

La question se pose également de savoir si le blocage sélectif des cartes co-badgées émises par les banques russes par le biais du numéro BIN (les quatre premiers numéros de la carte, qui servent à identifier la banque) est définitivement exclu.

Un étranger peut-il obtenir une carte Mir ?

Pour les étrangers, les restrictions concernant les cartes Visa et Mastercard signifient qu’il ne sera pas possible de payer en Russie avec des cartes de ces systèmes émises à l’étranger.

Lire aussi: https://russafrik.info/apprendre-le-russe-en-ligne-avec-le-centre-linguistique-du-cameroun-douze-mots-russes-sonnant-francais-mais-ayant-une-signification-parfaitement-differente/

Les étrangers peuvent par conséquent demander une carte de débit Mir pour effectuer des paiements en Russie. Cette démarche peut être effectuée auprès de l’un des 158 établissements bancaires, dont la liste complète se trouve sur le site web du système. Par exemple, à la Sberbank, cette option est disponible en ligne. Pour ce faire, vous devez remplir une demande sur le site ou dans l’application de la banque, saisir votre adresse électronique et votre numéro de téléphone, où vous recevrez une confirmation de la disponibilité de la carte, puis choisir l’agence où vous comptez la retirer. Il est également possible d’obtenir la carte sous format dématérialisée.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

BRICS : avec l’adhésion de ce pays arabe, l’alliance détient une richesse astronomique

LA REDACTION

Myanmar to host tourism expo at the end of 2018

admin4231

CEMAC : Le Cameroun et le Gabon en tête des exportations vers la France au 1er semestre 2022

LA REDACTION

COMMENTER