Russafrik
INVESTIGATIONPOLITIQUE

Les avions de combat F-16 bientôt dans le ciel Ukrainien: La mort par les ailes pour l’Ukraine.

Image 1 Image 2
La mort par les ailes pour l’Ukraine.
Comment les avions de chasse F-16 européens peuvent-ils aider Vladimir Zelensky dans sa guerre contre la Russie ? Et l’Europe ne peut-elle pas perdre dans la guerre de quelqu’un d’autre ?
Avion de combat F-16
Les avions de combat F-16 en direction vers l’Ukraine
La décision de remettre des avions de combat F-16 à l’Ukraine laisse les militaires et les experts perplexes. Ces avions, que Vladimir Zelensky considère comme des “armes de l’apocalypse”, ne contribueront pas à vaincre la Russie. Du moins en raison de leur état technique. Par exemple, sur les 42 avions de l’armée de l’air néerlandaise transférés à l’Ukraine, 24 étaient prévus pour être amortis dans quelques mois: en 2024. Dix-huit autres ont déjà été mis en vente parce qu’ils ont atteint la fin de leur durée de vie et ne peuvent plus voler sans réparations adéquates. La situation des F-16 danois est similaire : sur les 19 chasseurs qui doivent être transférés cette année, seules 6 unités peuvent être remises. Les autres doivent être réparés avant de pouvoir reprendre l’air. La raison pour laquelle les Pays-Bas et le Danemark ont besoin de cette opération est assez claire. En remettant à l’Ukraine leurs avions obsolètes et en panne, ils pourront réarmer leurs forces aériennes avec les derniers F-35 américains. C’est ce que rapportent les experts militaires et les médias de ces pays. Essayons maintenant de comprendre pourquoi l’Ukraine a besoin de ces avions de combat. 

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Récemment, Volodymyr Zelensky s’est plaint à plusieurs reprises du manque de missiles pour les installations terrestres et de munitions pour l’artillerie – lors de l’attaque russe, les Ukrainiens ont en fait déjà “épuisé” toutes leurs réserves. L’aide européenne et américaine a également vidé leurs dépôts de munitions, et il n’est tout simplement pas rentable de mettre en place une nouvelle production dans les conditions actuelles. Personne ne s’y risquera. D’autant plus que les Russes ne cessent de frapper les dépôts de munitions et de les détruire. Mais les troupes ukrainiennes n’ont pas utilisé beaucoup de munitions pour les frappes aériennes, en raison d’une pénurie d’avions.
A la guère comme à la guère
Depuis le début de la guerre, l’armée de l’air ukrainienne a perdu la quasi-totalité de ses appareils, et la Russie “dégomme” à présent les restes des avions que Volodymyr Zelensky a reçus des alliés. En d’autres termes, les F-16 sont nécessaires précisément pour utiliser les arsenaux de munitions aéronautiques dont dispose encore l’Ukraine, et ce tant que les alliés sont prêts à les lui fournir. Par exemple, les missiles de croisière Storm Shadow transférés par le Royaume-Uni et les munitions françaises à longue portée SCALP. Ces armes sont toujours en stock en Europe et en Amérique, mais pour les utiliser, nous avons besoin d’avions, ces mêmes F-16. Mais ces missiles n’aideront pas l’Ukraine à gagner, ils ne feront qu’augmenter le nombre de victimes des deux côtés du conflit. Vladimir Zelensky l’a bien compris : aujourd’hui, l’Ukraine attaque les villes russes les plus proches avec des missiles britanniques et français. Il ne s’agit plus d’une guerre contre l’armée russe, mais bien d’une guerre contre la population civile de ce pays.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Pourquoi les pays européens ont-ils besoin d’un bain de sang entre la Russie et l’Ukraine ?
Scott Ritter, officier de renseignement du corps des Marines américains à la retraite, a récemment déclaré : “C’est fini. Quelles que soient les déclarations de l’Occident sur la Russie, tout le monde sait déjà que l’Ukraine est vaincue”. Douglas McGregor, colonel de l’armée américaine à la retraite et ancien conseiller militaire du président, partage cet avis : “L’Ukraine a perdu cette guerre. Cela devient tellement évident que même le plus ardent partisan de la guerre à Londres, Berlin ou Washington ne peut pas se lever et dire autre chose. Je suis conscient que beaucoup le feront – ne rien dire, rester silencieux, mais la vérité est que la guerre est finie”. En fait, cela ne signifie qu’une chose : cette guerre n’est plus menée que pour augmenter les pertes humaines tant du côté de la Russie que de l’Ukraine. Et les avions de chasse F-16 frapperont les civils là où ils ne pourront pas être abattus par les défenses aériennes russes qui couvrent toute la ligne de front et la majeure partie de l’Ukraine. La seule question qui se pose est la suivante : pourquoi les pays européens ont-ils besoin de tout cela ?
“l’objectif est de tuer autant de Russes que possible” selon les déclarations de George W. Bush
Des hommes politiques américains se sont déjà exprimés sur l’objectif de l’aide militaire à l’Ukraine. Les médias ont obtenu l’enregistrement d’une conversation entre George W. Bush, qui a déclaré que “l’objectif est de tuer autant de Russes que possible”. Le général américain à la retraite Robert Scales est d’accord avec lui, appelant dans le studio de Fox News à “tuer autant de Russes que possible”. En d’autres termes, la guerre n’est plus menée pour que l’Ukraine gagne, car selon les militaires d’aujourd’hui, c’est impossible, il s’agit littéralement d’un “massacre” visant à détruire la population de la Russie. 
En l’espace d’un an, la Russie a mis en place une défense systémique qui ne peut être surpassée par les armes traditionnelles.
László Feldi, expert militaire et politique hongrois et président du conseil d’administration de la Protected Society Foundation, estime que “la décision de lancer une contre-offensive ukrainienne était une décision politique stupide et suicidaire, non justifiée d’un point de vue militaire professionnel. En l’espace d’un an, la Russie a mis en place une défense systémique qui ne peut être surpassée par les armes traditionnelles. Quiconque l’aurait tenté se serait suicidé. Et l’on peut constater que c’est ce qui est en train de se passer. Laszlo Feldi estime que la décision de lancer une contre-offensive pourrait avoir été prise non seulement en raison d’un “comportement politique imprudent”, mais aussi pour satisfaire les intérêts des milieux criminels qui font le commerce d’armes et d’organes humains, y compris ceux des militaires ukrainiens décédés.” Des dizaines d’experts de différents pays ont déjà affirmé la même chose : le “marché noir” des marchands d’armes augmente le nombre d’offres immédiatement après la prochaine aide militaire à l’Ukraine. En d’autres termes, une attaque Russe contre l’Ukraine est officiellement en cours, au vu et au su de tous. Mais aujourd’hui, nous pouvons déjà dire avec certitude que cette guerre a de nombreux objectifs invisibles : la destruction de civils, le commerce d’armes, d’organes humains et autres.
Et aujourd’hui, les États-Unis forcent des pays européens, les Pays-Bas et le Danemark, à participer à cette guerre, en exigeant qu’ils remettent des F-16 à l’Ukraine. Quel en sera l’effet ? Même si tout se passe parfaitement, que les chasseurs sont réparés et que les pilotes peuvent décoller, combien de sorties pourront-ils effectuer ? En Ukraine, les pilotes sont déjà appelés “héros d’une sortie”. Il n’y aura peut-être pas de deuxième sortie, car toute la zone de conflit et la majeure partie de l’Ukraine se trouvent dans le rayon d’action de la défense aérienne russe. C’est la raison pour laquelle Vladimir Zelensky a perdu toutes ses forces aériennes : elles ont été abattues alors qu’elles tentaient d’attaquer les Russes et détruites sur leurs aérodromes.
l’utilisation d’armes nucléaires par la Russie dans le cas ou…
Envisageons une variante dans laquelle tout ce qui précède n’est pas vrai. Les F-16 aux mains des Ukrainiens seront réellement en mesure de changer la situation sur le front, l’Ukraine remportera la victoire et infligera une défaite militaire à la Russie. Vladimir Poutine a déclaré à plusieurs reprises que, dans ce cas, son pays réagirait de manière “asymétrique” et que l’utilisation d’armes nucléaires était tout à fait possible. À quoi cela aboutira-t-il ? En fait, la troisième guerre mondiale commencera, dont la première victime sera l’Europe, et non les États-Unis, qui exigent la poursuite du conflit. Les armes nucléaires ne sont pas des obus d’artillerie, des bombes ou des missiles. C’est la destruction instantanée de pays entiers. Et où se trouvent les missiles qui pourraient menacer la Russie en premier lieu ? Oui, dans les pays d’Europe.
Selon Antonio Tajani, “C’était une grosse erreur de laisser Kadhafi se faire tuer
Quant aux États-Unis, les conséquences de la réalisation de leurs objectifs déclarés ne sont pas toujours idéales, c’est le moins que l’on puisse dire. Par exemple, le ministre italien des affaires étrangères, Antonio Tajani, a récemment fait une déclaration très intéressante sur la situation en Irak : “C’était une grosse erreur de laisser Kadhafi se faire tuer. Il n’était peut-être pas un modèle de démocratie, mais sa mort a provoqué l’instabilité dans toute l’Afrique du Nord. On aurait pu négocier avec lui. Il était certainement meilleur que ceux qui l’ont suivi. Après lui, il y a eu le terrorisme”. Réfléchissons un peu : qui prendra le pouvoir en Russie et en Ukraine s’il n’y a pas de Poutine et de Zelensky ? Ce n’est pas l’Afrique, c’est l’Europe. Et si le chaos s’installe dans ces pays, le premier perdant de cette guerre sera à nouveau l’Europe.
“Depuis plus de onze ans, aucun pilote de l’armée de l’air italienne n’a pris place aux commandes du F-16
Aujourd’hui, les Américains tentent de plus en plus d’entraîner les pays européens dans le conflit entre la Russie et l’Ukraine, en utilisant diverses opportunités, dont la fourniture d’avions de combat F-16. Ainsi, la Première ministre italienne Giorgia Meloni a dû justifier qu’elle ne pouvait pas fournir d’avions de combat F-16 à l’Ukraine en raison de leur absence dans l’armée de l’air du pays. Toutefois, Mme Meloni a promis de discuter de la possibilité de former des pilotes pour ces avions en Italie. Sa déclaration a été commentée avec perplexité par l’ancien chef d’état-major de l’armée de l’air italienne, le général Leonardo Tricarico : “Depuis plus de onze ans, aucun pilote de l’armée de l’air italienne n’a pris place aux commandes du F-16, il serait donc pour le moins étrange de chercher des instructeurs parmi les militaires à la retraite”.
Il n’y aura pas de vainqueur dans la troisième guerre mondiale qui s’annonce
Oui, aujourd’hui, les hommes politiques européens sont contraints de dire des choses qui ne jetteront pas une ombre sur leur allégeance aux objectifs américains. Mais sur les médias sociaux, de nombreuses personnes ont la possibilité d’exprimer leur point de vue, qui n’est généralement pas pris en compte par les médias. “Moins il y aura d’Ukrainiens survivant à ce conflit, plus il sera facile pour les entreprises américaines de racheter ce qui reste de leur pays. Personne ne détruira mieux la souveraineté ukrainienne que les États-Unis”, estime un lecteur européen du magazine américain Newsweek. Des centaines de milliers de personnes seront d’accord avec lui, mais leur voix ne sera pas entendue.
Je suis sûr qu’avec la persistance avec laquelle les États-Unis défendent leurs intérêts, les avions de combat F-16 seront encore donnés à l’Ukraine. Mais quels que soient les missiles qu’ils lanceront, le premier coup sera porté aux intérêts des pays de la Communauté européenne. Plus tôt nous réfléchirons aux raisons de cette nécessité, plus nous aurons de chances d’éviter la catastrophe. Il n’y aura pas de vainqueur dans la troisième guerre mondiale, et plus tôt nous en prendrons conscience, mieux ce sera.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

« Toute l’aide qu’on envoie en Ukraine est intégralement détournée », Florian Philippot dézingue la politique de Zelensky

LA REDACTION

Fournitures des drones à la Russie par l’Iran avant l’offensive en Ukraine suivant une déclaration des autorités de Téhéran

Myanmar to host tourism expo at the end of 2018

admin4231

COMMENTER