Russafrik
AFRIQUE INFOS

Afrique centrale : qui est le général Brice Oligui Nguema, le nouvel homme fort du Gabon?

Image 1 Image 2

Afrique centrale : qui est le général Brice Oligui Nguema, le nouvel homme fort du Gabon?

Le 30 août 2023, le Gabon a été secoué par un coup d’État orchestré par des militaires. Au cœur de cette tentative de prise de pouvoir se trouve le général Brice Oligui Nguema, chef de la garde républicaine. Il a été acclamé par des centaines de militaires et a été porté en triomphe aux cris de « Oligui président », selon des images diffusées par la télévision d’État. Mais qui est réellement le général Brice Oligui Nguema ?

Il y a 20 ans, alors que le Gabon était sous la houlette d’Omar Bongo, l’un des présidents les plus longtemps en poste en Afrique, Brice Oligui Nguema a commencé à se faire un nom. En tant qu’aide de camp d’Omar Bongo, il avait accès aux cercles intérieurs du pouvoir, participant aux décisions stratégiques et étant témoin des dynamiques politiques internes. Cette position lui a permis de tisser des liens solides non seulement avec le président lui-même, mais aussi avec d’autres figures clés du régime.

Des tensions avec Ali Bongo

Lorsque Ali Bongo a succédé à son père à la présidence, la relation entre lui et Oligui Nguema a pris un tournant différent. Les raisons exactes de leurs différends restent sujettes à spéculation, mais elles ont été suffisamment graves pour qu’Ali Bongo décide d’exiler Oligui Nguema. D’abord à l’ambassade du Gabon au Maroc, puis au Sénégal. Ces exils, loin d’être des vacances diplomatiques, étaient des tentatives de marginaliser Oligui Nguema et de le tenir à l’écart des affaires intérieures du Gabon.

Malgré ces tensions et ces épreuves, la mission principale d’Oligui Nguema n’a jamais changé : assurer la protection d’Ali Bongo. Cela témoigne de sa loyauté envers le pays et de son professionnalisme. Même s’il a pu être en désaccord avec le président, il a toujours compris l’importance de sa mission tel qu’il aimait le dire: « Protéger le chef de l’État n’était pas seulement un devoir professionnel, mais aussi une question de sécurité nationale ».

Mais le général Brice Oligui Nguema n’est pas seulement connu pour sa position stratégique au sein de l’armée gabonaise, mais aussi pour sa personnalité charismatique et son aisance relationnelle.

Aisance et communication

Décrit comme étant aisé, le général Oligui Nguema possède une capacité de communication remarquable. Cette facilité de conversation lui a permis de nouer des relations solides non seulement au sein de l’armée, mais aussi avec des acteurs clés de la scène politique et médiatique du Gabon. Son absence de crainte face aux journalistes témoigne de sa confiance en lui et de sa transparence. Dans un environnement où les relations entre l’armée et les médias peuvent être tendues, sa disposition à dialoguer est un atout précieux.

Être à la tête de la Garde Républicaine n’est pas une mince affaire. Cette position stratégique lui confère une responsabilité majeure dans la protection des institutions de l’État et du président lui-même. La confiance placée en lui pour occuper ce poste témoigne de son expertise militaire, de son leadership et de sa loyauté envers le pays.

Origines familiales : Des racines profondes au Gabon

La généalogie du général Oligui Nguema est profondément ancrée dans l’histoire et la géographie du Gabon. Originaire du Woleu-Ntem, une région située dans le nord du Gabon, le général a des racines dans une zone connue pour sa richesse culturelle et historique. Cette région, frontalière avec le Cameroun et la Guinée Équatoriale, a joué un rôle clé dans l’histoire politique et économique du Gabon.

La mère du général venant de la même région que la famille Bongo renforce les liens historiques et politiques entre lui et l’une des familles les plus influentes du Gabon. Cette connexion pourrait avoir joué un rôle dans sa carrière militaire et politique, lui offrant à la fois des opportunités et des défis.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Après le Mali, le Burkina réitère lui aussi sa décision de se retirer de la CEDEAO

LA REDACTION

Gabon/ Présidentielle 2023 : Les observateurs européens persona non grata  dans le pays ; les détails

LA REDACTION

64e Sommet de la Cedeao :les présidents  TALON, FAURE et MAADA BIO comme médiateurs pour le Niger

L’équipe de rédaction

COMMENTER