Russafrik
Cryptomonnaie

Nigeria : après Binance, la société de gestion de fonds Stockmatch Investments taxée d’illégale par le régulateur

Image 1 Image 2

Nigeria : après Binance, la société de gestion de fonds Stockmatch Investments taxée d’illégale par le régulateur

Deux mois après la censure de Binance Nigeria, la Securities and Exchange Commission ferme les bureaux de la firme Stockmatch Investments, pour exercice illégal de l’activité de gestion de fonds.

Au Nigeria, le régulateur des marchés financiers a procédé à la fermeture des bureaux de Stockmatch Investments Ltd, dans l’Etat du Borno, pour activités illégales, le mardi 29 août.

La Securities and Exchange Commission (SEC), est formelle : « Stockmatch Investments Ltd ne s’est pas enregistrée auprès d’elle pour mener des activités de gestion de fonds et promet des taux de rendement exorbitants pour attirer les investisseurs », a-t-elle fait savoir avant de mettre en garde le public et les investisseurs sur la nécessité de vérifier auprès d’elle si une entité fournissant des services d’investissement a été enregistrée et si les programmes d’investissement qu’elle propose sont autorisés par elle.

La SEC a indiqué que cette mesure prise à l’encontre de Stockmatch visait à s’assurer que les entités non enregistrées n’exercent pas d’activité sur le marché nigérian des capitaux. Elle a également rappelé aux investisseurs, les risques auxquels ils s’exposent en cas d’investissement dans ces entités. Pour le moment, la société Stockmatch Investments Ltd, ne s’est pas prononcée sur cette actualité.

Cette sortie du régulateur intervient deux mois après la censure de Binance Nigeria, dont l’activité avait été taxée d’illégale par la SEC. Le gendarme du marché financier nigérian avait estimé que cette société de cryptomonnaie n’était ni enregistrée ni réglementée pour exercer sur le marché nigérian. En réponse à cette mesure, Changpeng Zhao, directeur général de la plateforme mondiale Binance, avait assuré ne pas reconnaitre la firme Binance Nigeria et l’avait d’ailleurs taxé d’entité frauduleuse.

Agence Ecofin

Image 1 Image 2

EN RELATION

En difficulté suite aux attaques de la SEC, Binance. US perd 75 % de ses revenus et licencie les 2 tiers de son personnel

LA REDACTION

Cryptomonnaies : deux cadres supérieurs de Binance arrêtés au Nigeria

LA REDACTION

ADOPTION CRYPTO : LES 3 PAYS QUI MÈNENT LA DANSE

COMMENTER