Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Attaque en Russie : quatre auteurs présumés placés en détention provisoire après leur comparution devant un tribunal

Image 1 Image 2

Attaque en Russie : quatre auteurs présumés placés en détention provisoire après leur comparution devant un tribunal

Deux jours et demi après l’attaque qui a fait au moins 137 morts contre la salle de concert le Crocus dans la banlieue de Moscou, quatre auteurs présumés de cette attaque qui a traumatisé toute la Russie ont été placés dimanche 24 mars en détention provisoire après leur comparution devant un tribunal de la capitale.

Les images de la comparution des suspects présumés sont arrivées très tard dans la soirée et ces images, publiées par les agences officielles russes, sont extrêmement violentes. Ces quatre hommes sont tous physiquement marqués. On voit des bleus sur le visage sur l’un, un sac plastique encore laissé sur le cou sur l’autre. Le troisième a la tête bandée et encore du sang sur le front. Celui-là, selon des vidéos que les chaînes Telegram réputées proches des services de sécurité ont postées, a eu l’oreille coupée après son arrestation.

Enfin, le quatrième est arrivé sur une civière, puis installé presque nu en chaise roulante dans le box d’accusation. Là aussi, ces fameuses chaînes Telegram à parfois deux millions d’abonnés ont posté des vidéos sur les événements très brutaux qui ont précédé sa comparution. Du jamais vu en Russie.

Ces quatre hommes risquent pour l’heure la réclusion à perpétuité pour terrorisme, même si des députés aujourd’hui en Russie demandent la levée du moratoire sur la peine de mort.

La responsabilité de ce groupe, elle, n’a toujours pas été évoquée par les autorités. Elles citent toujours une responsabilité ukrainienne. Seule communication du pouvoir ce dimanche : le Kremlin a fait savoir que Vladimir Poutine a allumé un cierge à la chapelle de sa résidence près de Moscou.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Guerre en Ukraine : Voici le point complet de la défense russe en 24h

LA REDACTION

LA FRANCE, TOUJOURS DANS LA BRUTALITÉ.

L’équipe de rédaction

Peur d’une possible guerre en Europe, l’Otan s’apprête à créer un espace Schengen militaire

LA REDACTION

COMMENTER