Russafrik
CryptomonnaieECONOMIEPOLITIQUE

AUX USA, BITCOIN ET LES CRYPTOMONNAIES SONT L’AVENIR DE LA FINANCE, D’APRÈS CE RAPPORT

Image 1 Image 2

AUX USA, BITCOIN ET LES CRYPTOMONNAIES SONT L’AVENIR DE LA FINANCE, D’APRÈS CE RAPPORT

Les différents bords politiques sont rarement d’accord, quel que soit le sujet. Pourtant, aux États-Unis, un sujet les rassemble, celui des cryptomonnaies.

DÉMOCRATES, RÉPUBLICAINS, MÊME VISION : LE BITCOIN EST L’AVENIR !

Aux USA, que l’on soit démocrate ou républicain, la vision à long terme est la même : les cryptomonnaies sont l’avenir de la finance. C’est, en effet, ce que démontre une étude, menée au niveau national par Grayscale Investments. Le plus gros gestionnaire de fonds en devises numériques au monde a voulu en savoir plus sur la manière dont les Américains voient l’avenir des cryptomonnaies.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégramme

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

L’étude, faite sur 2029 personnes au total, a été menée par The Harris Polls, une société spécialisée dans l’étude de marché. Peut-on vraiment se dire qu’un échantillon de seulement 2029 personnes est représentatif de la vision réelle de 332 millions d’Américains ? Sans doute que non. Mais c’est le principe même des sondages, extrapoler depuis un tout petit échantillon de sondés qui est « censé » représenter la population.

Si l’on regarde les résultats en détail, plus de la moitié (53 %) des personnes interrogées sont d’accord avec le fait que les cryptomonnaies sont l’avenir de la finance. Si l’on analyse davantage en profondeur, 59 % des démocrates interrogés approuvent cette vision du futur, ainsi que 52 % des républicains. Il semble donc clair que, quel que soit le bord politique, l’avis est partagé.

Il faut aussi noter que 44 % des personnes représentées s’attendent à avoir de la cryptomonnaie dans leur portefeuille d’investissement, dans le futur. L’étude n’indique malheureusement pas combien en ont déjà à l’heure actuelle. Mais, pour 25 % d’entre eux, l’inflation, le climat politique et économique actuel les incitent à s’intéresser de plus près aux cryptomonnaies.

UN BESOIN DE PROTECTION, PLUS QUE DE RÉGULATION

39 % des répondants considèrent que la réglementation aux États-Unis est en retard sur les autres pays, dans le but de créer un environnement réglementaire, pour permettre d’acheter et d’échanger des cryptomonnaies en sécurité et de manière simple.

88 % des démocrates, et 77 % des républicains estiment qu’il devrait y avoir une réglementation plus claire. Et plus de 80 % dans les deux camps tombent d’accord sur le fait que cette réglementation doit être axée sur la protection du consommateur américain. Pour Grayscale, cette vision implique de permettre aux consommateurs, et non pas au gouvernement, de décider de comment et quand investir dans les cryptos.

L’adoption des cryptomonnaies passera par une démocratisation de celles-ci, et par la possibilité pour les particuliers d’acheter et de vendre ses actifs de manière simple, et surtout sécurisée. Si les différents bords politiques américains s’accordent sur ce point, cela pourrait renforcer une fois de plus la dominance des États-Unis dans le milieu technique et informatique.

Le temps de l’intérêt des États pour Bitcoin est venu. Et vous, que faites-vous pour préparer l’avenir ?

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

 

Image 1 Image 2

EN RELATION

Livraisons d’avions à l’Ukraine : Le Royaume-Uni « conscient des risques d’escalade 

LA REDACTION

Inquiétude sur l’approvisionnement en gaz de l’Allemagne par la Russie 

L’équipe de rédaction

Le président turc qualifie Emmanuel Macron « d’incompétent et malhonnête »

LA REDACTION

COMMENTER