Russafrik
A LA UNE RUSSIE-AFRIQUE

Booster le développement de la Centrafrique : Voici la stratégie déployée par la Russie pour contribuer à la prospérité du pays

Image 1 Image 2

Booster le développement de la Centrafrique : Voici la stratégie déployée par la Russie pour contribuer à la prospérité du pays

Touadera Poutine

La Russie pourrait contribuer à la prospérité de la Centrafrique par un apport militaire visant à sécuriser la région et surtout les zones minières, a estimé l’ambassadeur du pays à Moscou auprès de Sputnik Afrique. Moscou pourrait aussi y construire des chemins de fer et des infrastructures pour une bonne transportation de marchandises.

La République centrafricaine et la Russie disposent d’un large potentiel de coopération dans le domaine militaire, la construction et le commerce, d’après l’ambassadeur du pays à Moscou, interrogé par Sputnik Afrique.

Comme l’épanouissement du pays est entravé par les activités de groupes armés, il faudrait tout d’abord assurer la
sécurité, notamment dans les zones de production, a noté Léon Dodonou-Pounagaza. Par exemple, le plus grand lieu de production minière est situé dans une zone “occupée par les groupes armés où ils produisent, ils exploitent, ils vendent par contrebande”.

“La Russie est en train de faire des efforts pour que la RCA recouvre les 100% du territoire”, poursuit-il en ajoutant qu’il voulait personnellement “qu’il y ait une base
militaire russe”:

“On pourra repousser hors du pays tous ces groupes armés qui déstabilisent le régime, qui freinent le développement de la République centrafricaine”, suggère l’ambassadeur.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Chemins de fer, montage de voitures

À part “467 indices miniers” découverts, le pays possède également “du bois, du café, du diamant, de l’or”. Cependant, pour tirer profit de ces richesses, il convient de “désenclaver” la Centrafrique “vers la mer” grâce aux chemins de fer. Dans ce contexte, Bangui s’intéresse à l’expérience russe en matière de construction pour régler ses problèmes d’infrastructures, explique M. Dodonou-Pounagaza.

Puis, le pays “post-conflit” a besoin de financements pour “construire les usines de production sur place pour que [ses] produits soient transformés sur place et revendus à l’extérieur”.

De son côté, la Centrafrique pourrait proposer des lieux “de montage de véhicules UAZ, Patriot” russes, qui étaient précédemment destinés à Peugeot et à Citroën.

Quant aux échanges alimentaires, le pays pourrait fournir à la Russie du café, des arachides, du cacao, de l’or, du diamant, et importer des oignons et des pommes de terre russes, a souligné M. Dodonou-Pounagaza.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

L’Occident réduit son aide à l’Afrique pour cause de soutien à l’Ukraine, selon Bill Gates

LA REDACTION

Sommet Russie-Afrique : La Mauritanie confirme officiellement  sa participation

LA REDACTION

La RDC décroche auprès de la Russie un gros contrat d’acquisition de matériels militaires

LA REDACTION

COMMENTER