Russafrik
A LA UNE RUSSIE-AFRIQUE

Chaos au Soudan : Rien n’empêchera la construction d’une base navale russe dans le pays

Image 1 Image 2

Chaos au Soudan : Rien n’empêchera la construction d’une base navale russe dans le pays

Les événements au Soudan n’affecteront pas les accords sur la construction d’une base navale russe dans le pays, selon l’ambassadeur soudanais à Moscou.

L’ambassadeur soudanais à Moscou Mohammed Elghazali Eltijani Sirraj assure que la situation au Soudan n’aura pas d’impact sur les accords conclus précédemment sur la construction d’un point d’appui de la marine russe.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

“Non, cela n’affectera en rien l’accord. Peut-être que seul le calendrier sera modifié, car le règlement politique au Soudan doit reprendre pour achever le transfert démocratique du pouvoir”, a-t-il déclaré dans une interview publiée dans le journal Izvestia ce vendredi 12 mai.

Selon le diplomate, le problème réside dans le fait que “cet accord doit être ratifié par le corps législatif alors que celui-ci n’a pas encore été formé”.
“Nous n’avons pas de Parlement pour l’instant, car le Soudan est en période de transition. Lorsqu’elle prendra fin, nous aurons un gouvernement qui pourra soumettre cet accord au Parlement pour ratification”, a-t-il précisé.

Une base à double destination

Il a confirmé qu’une fois construite, la base pourrait servir à charger des navires marchands.
“La base est une infrastructure militaire, mais nous pourrions effectivement utiliser les ports de Port-Soudan, sur la mer Rouge, pour les importations en provenance de Russie et les exportations en provenance du Soudan”, a indiqué l’ambassadeur.

Un accord entre la Russie et le Soudan visant à établir un point logistique naval russe dans le pays a été signé à Khartoum le 23 juillet 2019 et à Moscou le 1er décembre 2020. En février 2023, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré que l’accord était en cours de ratification.

M. Sirraj avait précédemment déclaré à Sputnik que, “en raison de son emplacement stratégique sur le continent, le Soudan pourrait être utilisé comme hub pour la vente de produits russes à d’autres pays africains”.
Depuis le 15 avril, un conflit militaire persiste au Soudan entre l’armée régulière commandée par le général Abdel Fattah al-Bourhane et les Forces de soutien rapide (FSR) dirigées par le général Mohamed Hamdane Daglo.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Engrais russes destinés à l’Afrique : voici les pays qui bloquent le déroulement du processus

LA REDACTION

Vladimir Poutine : le président russe redonne la joie au peuple malien avec 25.000 tonnes de blé

LA REDACTION

Qu’est-ce que SIMB Emile Parfait est allé faire en Russie ?

L’équipe de rédaction

COMMENTER