Russafrik
ECONOMIEPOLITIQUE

Coopération économique : la France mauvais partenaire et chassée de l’Afrique

Image 1 Image 2

Coopération économique : la France mauvais partenaire et chassée de l’Afrique

Briguée de très près par des conccurents Asiatiques et Européens, la France toujours en quête de ses intérêts personnels est en train de tout perdre en Afrique.

Les pays africains commencent à se réveiller et à comprendre que la France ne tient qu’à ses intèrêts égoïstes.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe telegram d’information en temps réel,

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Après la Guinée, le Mali, la Centrafrique, c’est maintenant au tour de l’Algérie de refuser tout contrat ou accord avec la France, qu’il s’agisse du domaine de l’énergie, de l’investissements ou encore du commerce des biens et services.

Avec sa nouvelle loi sur l’investissement, qui vise une création de richesse, d’emploie et un taux d’intégration, l’Algérie s’est imposée désormais de travailler avec les meilleurs et surtout dans un modèle de partenariat gagnant-gagnant. En 2020, la France n’avait obtenue que 10% de part de marché en Algérie.

La France est en train de perdre de façon exponentielle du terrain en Afrique face à la Chine, la Turquie et la Russie. Avec l’évolution emblématique de ces pays dans le domaine de la technologies, les entreprises françaises deviennent de moins en moins compétitives et ont du mal à leur emboîter le pas ce qui met en danger l’économie française.

A défaut de se réinventer, la France est appelée à s’adapter au changement de paradigme sur le plan macroéconomique pour une meilleure collaboration avec l’Afrique.Les Africains ne sont plus aux

désidératas de la France qui pendant plusieurs décennies a exploité de manière illégale les ressources du continent avec des contrats à la limite criminels contre les intérêts du continent. La relation France Afrique des années 60-80 où tout était imposé par l’Elysée est fini.

Nous avons une nouvelle ère de chef d’état patriote qui ne sont plus à la solde des dirigeants et entreprises françaises. Malgré les intimidations, menaces, ils tiennent bon pour offrir aux générations futures un meilleur vivre par une gestion efficiente des ressources du continent.

Parmi Ces présidents: Archanges Touadéra, Assimi Goïta, Abdelmadjid Tebboune et Paul Biya sont à saluer et à soutenir. Les trois dernières visites du Président Emmanuel Macron en Afrique ont été d’un échec cuisant sur tous les plans.

L’Afrique se réveille et le monde va trembler….

Image 1 Image 2

EN RELATION

Corée du Sud: Les salariés de Samsung en grève pour des augmentations de salaire et de meilleures conditions de travail

LA REDACTION

Echanges bilatéraux : l’Inde en pourparlers avec une douzaine de pays africains pour développer les monnaies nationales

LA REDACTION

Face aux USA et ses alliés, la Chine reste inflexible

LA REDACTION

COMMENTER