Russafrik
AFRIQUE INFOS

Coup d’Etat au Niger: Bola Tinubu, président de la Cedeao écarte l’idée d’une intervention militaire dans l’immédiat

Image 1 Image 2

Coup d’Etat au Niger: Bola Tinubu, président de la Cedeao écarte l’idée d’une intervention militaire dans l’immédiat

Après l’échec de l’ultimatum lancé aux putschistes qui ont pris le pouvoir au Niger, le président de la Cedeao, Bola Tinubu plaide ce jeudi 10 août 2023 en faveur de la diplomatie et de la négociation avec les militaires nigériens, écartant une possible opération militaire des membres du bloc régional.

Réunis à Abuja (Nigeria) pour un nouveau sommet crucial, les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest estiment que la négociation doit être le « socle de [leur] approche », comme l’a déclaré jeudi 10 août le président de cette organisation, Bola Tinubu. La Cédéao avait présenté un ultimatum, le 30 juillet, aux militaires au pouvoir, qui avait expiré lundi sans conséquence.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

La diplomatie, « socle » de l’approche de la Cedeao

« Il est crucial que nous donnions la priorité aux négociations diplomatiques et au dialogue comme socle de notre approche », a déclaré le président du Nigeria, qui assure la présidence tournante de la Cedeao. L’organisation doit engager « toutes les parties concernées, y compris les auteurs du coup, dans des discussions sérieuses afin de les convaincre de renoncer au pouvoir et de rétablir le président Bazoum », a-t-il poursuivi.

Il s’agit de la première réunion des dirigeants des membres de l’organisation régionale depuis l’expiration de leur ultimatum lancé aux militaires lors d’un premier sommet de l’organisation le 30 juillet. Tous les présidents du bloc ouest-africain participent à ce sommet hormis ceux de la Gambie, du Liberia et du Cap-Vert, qui ont envoyé des représentants. Après le discours du président Tinubu, les chefs d’État se sont retirés pour une réunion à huis clos.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Inflation dans le monde : triste record pour le Zimbabwe

LA REDACTION

Le Mali et le Niger dénoncent la non-double imposition avec la France ; les raisons

LA REDACTION

Union africaine : le sommet de l’UA s’ouvre sur un constat inquiet «d’affaissement des institutions»

LA REDACTION

COMMENTER