Russafrik
Politics

Crise au Moyen-Orient: la Pologne se range du côté d’Israël face à l’Iran

Image 1 Image 2

Crise au Moyen-Orient: la Pologne se range du côté d’Israël face à l’Iran

La Pologne soutient fermement Israël après les attaques iraniennes. Les frappes ont été qualifiées d’attaques terroristes par le ministère polonais des Affaires étrangères.

La Pologne se range derrière Israël. Andrzej Szejna, vice-ministre polonais des Affaires étrangères, compare même l’Iran, qui a lancé plus de 300 missilles et drones dans la nuit de samedi 13 à dimanche 14 avril lors d’une attaque sur l’État Hébreu, à la Russie. « L’attaque contre Israël était une attaque terroriste similaire à l’attaque de la Russie contre l’Ukraine, et Téhéran et Moscou sont alliées. L’attaque était même deux fois plus importante que celle du 24 février 2022, quand la Russie a attaqué l’Ukraine », estime-t-il

La Pologne est inquiète de ce qu’il se passe au Moyen-Orient. Si les relations avec Israël étaient tendues depuis qu’un Polonais a perdu la vie dans une frappe israélienne sur un convoi humanitaire à Gaza, cette fois-ci, Varsovie appelle à la désescalade.

Peur que le Proche-Orient concentre l’attention des grandes puissances

S’il n’y avait pas de désescalade au Proche-Orient, selon Andrzej Szejna, la situation pourrait se compliquer à la frontière ukrainienne. Un effet toutefois indirect. « Cela n’affecte pas directement la situation en Pologne, mais cela détournera certainement l’attention des puissances mondiales comme l’Union européenne ou les États-Unis en Ukraine (en cas d’escalade au Proche-Orient, NDLR), estime le vice-ministre polonais des Affaires étrangères. Et c’est une menace pour nous et c’est ce dont nous devrions avoir peur ».

Image 1 Image 2

EN RELATION

Royaume-Uni : un rapport attendu dans le cadre du conflit nord-irlandais

LA REDACTION

La Pologne veut que l’UE annule les préférences commerciales accordées à l’Ukraine ; un coup dur pour Zelensky

LA REDACTION

Sabotage des Nord Streams : ce pays de l’UE aurait caché les preuves

LA REDACTION

COMMENTER