Russafrik
DERNIÈRES NOUVELLES

Haut-Karabakh : la Russie annonce le début du retrait de ses soldats de maintien de la paix

Image 1 Image 2

Haut-Karabakh : la Russie annonce le début du retrait de ses soldats de maintien de la paix

Les militaires russes déployés dans le Haut-Karabakh depuis l’automne 2020 ont amorcé leur retrait, a annoncé ce mercredi 17 avril le Kremlin, sept mois après la reconquête par l’Azerbaïdjan de cette enclave contrôlée pendant trois décennies par des séparatistes arméniens.

« Oui, c’est effectivement le cas », a déclaré à la presse le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, confirmant des informations des médias azerbaïdjanais. Hikmet Hajiev, un conseiller du président azerbaïdjanais Ilham Aliev, a affirmé que la décision du retrait avait été prise au « plus haut » niveau entre Bakou et Moscou.

« Le processus a commencé. Les ministères de la Défense de l’Azerbaïdjan et de la Russie mènent les opérations nécessaires pour mettre en œuvre cette décision », a-t-il indiqué, cité par l’agence de presse officielle Azertag.

Une mission de maintien de la paix pour faire respecter le cessez-le-feu

À l’automne 2020, une guerre de six semaines avait opposé l’Azerbaïdjan et les séparatistes soutenus par l’Arménie pour le contrôle du Haut-Karabakh, faisant 6 500 morts. Cette guerre s’était soldée par une lourde défaite des forces arméniennes, qui avaient dû céder d’importants territoires. La Russie avait alors déployé une force de maintien de la paix composée de 2 000 soldats pour faire respecter les termes du cessez-le-feu et le retrait des troupes séparatistes.

En septembre 2023, l’Azerbaïdjan a mené une nouvelle offensive éclair et s’est emparé de l’ensemble du Haut-Karabakh, sans que les forces russes interviennent, mettant fin à trois décennies de conflit pour le contrôle de l’enclave. L’Arménie avait alors vivement dénoncé l’inaction de son allié russe, longtemps considéré comme l’arbitre traditionnel dans le Caucase, et s’est depuis rapprochée des Occidentaux.

Image 1 Image 2

EN RELATION

S. E. Obiang Nguema Mbasogo rend visite à Vladimir Poutine en Russie

Explosions sur le gazoduc Nord Stream : Voici le véritable coupable

LA REDACTION

Berlin expulse l’ambassadrice tchadienne, après l’expulsion de son ambassadeur du Tchad

LA REDACTION

COMMENTER